American festival de Tours 2015 

La fête nationale américaine, une gigantesque kermesse a Tours en France
Attention en 2017 le retour du Nascar annonçé ne se fera pas l'euro nascar a abandonné Tours et son circuit ovale.

Petit déclin? C'était mieux avant? Dur comme titre et pourtant si on compare cette fête nationale américaine aux années précédentes ce n'est pas à des nouveautés que l'on a été confronté mais à une succession d'amputations de taille et une organisation souvent incohérente. 
Les fabuleuses courses de Nascar ne font plus parties de ce week end du 4 et 5 juillet 2015 sensé représenter la culture américaine. Pourtant outre atlantique les courses du Nascar sont la base de cette culture pire que la F1 chez nous. Quiconque est allé aux états unis le sait. Elles ont été rétrogradées au week end précèdent. 
Le camp US pourtant annoncé sur le programme officiel représentant l'armée de la dernière guerre a disparu avec ses véhicules, tentes et canons, et ses sublimes déguisements des années 40. 
Plus d'hélico pour: soit faire un baptême de l'air soit pour prendre de belles photos aériennes. Mais aussi où sont les marques Victory et Indian trés présentes l'année dernière ? Vexés qu'Harley Davidson se soit tout accaparé... 
Plus de semi-remorques customisés même l'emblématique white du vendeur de fringues était resté a Bordeaux à un rassemblement hippique à ses dires. 
Parade du dimanche complètement désorganisée avec des trous béants sur son milieu reflétant un départ pas très bien compris des participants et des remontées de bécanes spectaculaires et dangereuses. De plus composée uniquement de motos, plus de parade militaire ni trucks intégrés. Pas le charme d'antan... 
* Et surtout je n'ose pas vous parler de l'organisation (j'y ai malheureusement quelques amis) mais par exemple obliger notre équipe sortit du parc coté Ikea à refaire à pinces le tour complet pour rejoindre l'entrée principale n'incite pas à la bonne humeur de plus détenteur d'un bracelet officiel. Et il y a eu bien pire... 
* L'entrée du dimanche à 20 euros contre 10 l'année dernière? sans commentaire. Va t-elle devenir inabordable pour le commun des mortels venant en famille nombreuse. 

Une vidéo tournée par nos soins sur place est présente en bas de reportage.



Un monstre ce taureau pas facile de rester 8 secondes sur son dos,photo ci dessous.

toro de rodéo
aie !!!

Revenons à plus de jovialité avec nos potes sur place. J'ai été tout de suite confronté à une reflexion concernant l'état de la Gréce en Europe et une cuite à la Kanterbrau. Vu la température excessive (40°) la deuxieme solution a été adoptée par l'unanimité de mes neurones. J'ai d'abord fait un tour complet du parc où défile en flash devant mes yeux ce que je suis sensé vous raconter, a savoir: 
Une farouche implantation d'Harley Davidson qui reléguait leurs concurrents Victory et Indian à peau de chagrin, ces derniers d'ailleurs n'avaient pour une fois pas fait le déplacement du tout. Prié de rester chez eux ? A noter qu'Harley Davidson proposait des stages de perfectionnement motos gratuits avec l'aide des motards de la police nationale sous l'oeil acéré et professionnel du patron du PSEC Philippe. Un must! mais on n'était pas venu pour ça. 
Le Kustom Show: une vingtaine de bécanes se disputaient l'honneur d'être dans le top ten. De nos jours pour voir un fabuleux show bike c'est soit Faaker see soit Puntabagna et c'est désolant car les mac Gyver du chop nous enchanteront toujours avec leur imagination débordante sur des bécanes de rêve. La minutie des neurochirurgiens en clefs à molette m'épateront toujours. Les trois vainqueurs meritants en photos ci dessous La aussi l'organisation est a perfectionner. Quelques participants ne sachant pas tres bien où ils etaient sensés aller. Pas de podium ? Pour l'ambiance du hall voir la video ci dessous.


Diaporama des activités

  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours danse
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours gilles

Les tracteurs pulling annoncés avec fortes publicité n'ont pas séduits. Plusieurs raisons à cela, tout d'abord la piste en terre non adaptée avec beaucoup de ratés, la visibilité du spectacle très réduite, le soleil qui tapait très fort et surtout le fait que personne ne comprenait très bien la finalité du jeu si ce n'est de tirer une remorque. En conclusion une obscure compétition sportive assourdissante dont le règlement m'échappe. De grâce remettez nous les courses du Nascar. 
Le mur de la mort (Niglo's family) pour sa part a bien tiré son épingle du jeu, ces cascadeurs qui venaient de faire une représentation le week end précèdent au show bike de Montalivet étaient déchainés et on fait le bonheur de centaines de festivaliers. Les queues d'attente étaient quelquefois impressionnantes de longueur. Photos ci-contre. 

Les décors vintages des années 50 ainsi que le camp indien n'avaient pas changé d'un iota depuis les années précédentes, donc sans intérêt pour les habitués que nous sommes. (premier reportage effectué en 2005 au Loire Valley Festival c'est dire...). 
Le Roofestitours en marge du festival ce petit rassemblement est incontournable. De la bonne zique, de la bonne bière de la convivialité et des communiantes qui ne verront jamais la vierge. En fait un retour aux sources du véritable monde bikers. Allez-y le vendredi soir car ce premier jour le festival dans l'enceinte du parc est sans vie. Evitez quand même d'amener vos rejetons. 
La danse country: c'est la base même de ce festival en très grand nombre tous les amoureux des danses américaines se donnent rendez-vous ici. Ils sont majoritaires sur tous les stands: line dance, rock, be bop, country, boggie. Reconnaissable à leurs fringues très américaines, au minimum Stetson et santiag. Des parquets couverts vous attendent pour une initiation bon enfant. Je vous assure qu'on s'y laisse prendre facilement. 
Le rodéo: incontournable dans la culture américaine il fait ici office de locomotive dans les animations proposées. Rien encore de nouveau par rapport aux années précédentes mais il reste toujours spectaculaire. Tenir quelques secondes sur un taureau déchainé ou un cheval sauvage relève d'un tour de force doublé d'un certain courage. 
Les courses du Nascar européen retrogradées le week end précedent. 
Free style: en roller ou BMX ces jeunes cascadeurs vous feront découvrir un univers bien à eux essentiellement tourné vers des figures aériennes acrobatiques. Ils étaient présents l'année dernière avec une infrastructure qui leur est propre mais ce sport extrême est il compatible avec la fête nationale americaine? Je les préfére au "FISE" chez moi à Montpellier. 
La zique: pas loin d'une quinzaine de groupes vont animer vos journées pour la plupart des inconnues, mais de bons inconnues, a part le géant de Louisiane LLoyd Price mais qui titre déjà 82 ans. 
Voilà en gros un résumé de ce week end représentant la fête nationale de l'indépendance américaine fêtée tous les 4 juillet. La question que l'on se pose chaque fois: "do or d'on't" .Si vous y venez n'oublier pas l'incontournable look cow boy: chemise a carreaux, chapeau de marque, Stetson (si vous êtes friqué), au pied santiag, gilet cuir à franges et pour parachever le tout mastiquez un chewing gum au minimum de la taille d'une éponge a vaisselle. M.D.R. Pour les bikers pas de commentaire leur look est déposé et unique depuis Sturgis en 1938. 

%LIENS_COMMERCIAUX%

Suite et fin du diaporama

  • American festival de Tours toro
  • leonard de vinci
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours police
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours rodéo
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours
  • American festival de Tours

En conclusion ce sera pour nous une dernière après plusieurs années de reportages. Nous suivons donc avec une année de retard le Legendmotorbike qui avait choisi le boycott cette année. Regardez en 2014 dans l'historique ce que l'on en disait en 2014,quel changement! A part un magnifique bronzage agricole et a rayures nous avons été déçu cette année. Nous allons continuer a écumer la France et le monde pour vous faire découvrir d'autres endroits magiques. Revenez donc nous voir de temps en temps. La prochaine Morzine et Faaker see en Autriche. A suivre...

 
Reportage Alain et Mireille pour tripriders.org


Nous avons tournée cette vidéo sur place

Jordan Drenic
jordan

In memory:

En guise de triste fin on ne pouvait passer sous silence la mort accidentelle le mois dernier du jeune customiser Jordan Drenic (23 ans DNC Kustoms) rencontré ici même au parc des expos de Tours en 2014. Condoleances trés émue a toute sa famille et amis.