Anciens rassemblements bikers français

 Introduction

Dans les années antérieures certains rassemblements de bikers ont marqué les esprits, nous y étions présents et aujourd'hui on vous en propose un patchwork genre assemblage: écrits, photos. Nous commençons par les trois qui nous ont laissé une empreinte ineffaçable. À savoir: le Blue Beach Biker (13), l'Atlantic Harley Show (40), les Gaulois (34) et l'IBCS (34). Les photos changent toutes seules de 3 secondes en 3s. La qualité photo n'etait pas évidente à l'époque.

1 - Le Blue Beach Bikers (écrits de 2013).

Le B.B.B. renait de ses cendres ?

Disparu des écrans depuis 2009 revoilà les 3B en selle ce week-end caniculaire du 28 juillet 2013. Vous avez dit "canicule" ? Tu arrives blanc comme un doliprane et tu repars le lendemain comme un pain d'épice. Un week-end de braise donc, d'ailleurs au sens propre comme au figuré, un incendie se déclarant à quelques centaines de mètres du rassemblement entrainant la rotation perpétuelle de 5 Canadairs et l'évacuation des habitations de proximité. Vraiment inquiétant où un pompier aurait eu les 2 mains brulées. Tout cela entrainant des blocages de routes qui ont empêché certains artistes programmés de rejoindre la concentration. Mais tout cela n'a pas découragé les organisateurs et les nombreux bénévoles et encore moins les cigales qui couvraient même les bruits des twins par leurs chants incessants...Géant! malheureusement cette édition n'a pas attiré le monde des années passées mais c'est un très bon retour et on peut comprendre certaines déceptions qui pensaient retrouver immédiatement les fastes d'antan.

Ouvertures des portes officielles samedi à 10 h en fait le vendredi une sardinade de bienvenue attendait les plus courageux ou plutôt les riders au long cours les plus éloignés. Peu de changement dans la programmation par rapport aux nombreuses années précédentes, si ce n'est que de 20 euros l'entrée week end, est passée à 8 euros ce qui n'est pas pour nous déplaire. De plus la mousse à 2 euros et un grand choix de plats cuisinés économiques et de bons goûts faisaient l'ossature très raisonnable du rassemblement surtout en période de crise. Les temps forts de Blue Beach city incontestablement les balades dans la région de Châteauneuf les Martigues et celle du dimanche matin qui nous emmène à la bonne mère avec tous ses lacets et épingles qui ont donné des sueurs froides à plusieurs et couchés quelques bécanes. Mimi avec sa bouille de communiante qui a vu la vierge a déposé un cierge et fait le vœu que son minou (c'est moi) se calme sur les gaz dans la descente du retour. Elle ne savait pas qu'il ne faut jamais dévoilé un vœu... Une mention d'excellence à l'encadrement, les petits hommes en jaunes ont tout donné. Faire traverser Marseille avec une marée de chrome au cul sans accroc faut le faire!  À Blue beach city l'ambiance bat son plein et la canicule aussi, on part comme des balles faire une tentative de noyade au Perrier menthe, réussie, on émerge enfin et on s'attable devant une montagne de paella non sans avoir au préalable desseré mon ceinturon sur mes 16 mois de grossesse.

 Un orchestre dénommé Cluster nous la joue rock avec courage pendant que le bike show se met en place sur l'esplanade du haut. Résultat c'est "Capt'ain America" qui l'emporte, oui oui! l'icône de Peter Fonda suivi par la vieille "phalange" de Gil Delmas cette dernière gagnante du dernier freewheels. Petit regret avec l'absence de mon amie Chantal et de son chop de folie sur le podium en 2009. Sur le site la fête est à son apogée avec nombre d'animations, jeux bikers, boutiques, toros rodéos, stunt show, miss Blue Beach, cascadeurs, spectacle équestre, des groupes quasi permanents comme Godfathers ou Electric Ducks et même Kalidor 2, l'haltérophile qui fout la trouille avec ses bestioles et sa force démentielle. Le sexy prend le pas vers 1 h. avec un strip tease démoniaque. Une concentre sans strip tease c'est comme un match de foot sans ballon, de plus la fille était particulièrement belle. A signaler le samedi soir un splendide spectacle de visions féminines peu vétues en service au bar ce qui me faisait penser à la guitoune du 51 de Montalivet... en plus soft quand même. Bravo les nanas! super service rapide qui a rempli plus d'un appareil numérique pour les longues soirées d'hiver.

_____________________________________________________________________________

2 - L'Atlantic Erotic Harley Show (écrits de 2007)

SPECTACULAIRE!
Le tiercé gagnant d'une concentration : un lieu magique, des bécanes de rêve, des animations à foison, des groupes déjantés, vous assaisonnez le tout d'une bonne touche de sexy et le succès est irrémédiablement au rendez-vous.
C'est ce qu'a compris le créateur de ce rassemblement Patrice Charton patron de Mort-M garage dans la très agréable petite ville de Fontaines-sur-Saône aux portes de Lyon.
Cette treizième édition s'est déroulée le 24, 25 et 26 août dans le stade de la veille St Girons situé sur la côte d'Argent en bordure de l'océan, grosso modo à mi-chemin entre Arcachon et Biarritz.
Il est à noter que ce rassemblement se faisait initialement au Vieux Boucau ( quelques kilomètres plus au sud) mais le succès fut tel qu'il a fallu trouver très rapidement de l'espace et c'est donc la Veille St Girons qui a été retenu pour la pérennité de la concentration. Donc les vilaines langues ont eu tort de lancer il y a quelques années l'idée que les Harley n'étaient plus les bienvenue au Vieux Boucau, ayant bu l'apéro avec le maire de l'époque le démenti est formel la seule cause était le manque de place.
Ce que je peux vous assurer c'est que nous avons passé un week-end piquant et enchanteur. Des centaines de motos des milliers de visiteurs des shows éblouissants et tout cela malgré une météo indigne d'un tel rassemblement.

L'organisation était à la hauteur même dans le moindre détail: sacs-poubelles collés partout, wc propre et en nombre, parking délimité et surveillé, chapiteaux pour abris, prix abordables, etc...
10% des bécanes environ n'était pas des Harley, un peu comme aux Brescoudos au Cap-d'Agde. À noter cependant que vous n'êtes pas dans un rally H.O.G. et que le hogger risque de se sentir un peu perdu au milieu de tous ces motos club et H.D.C. Porter le gilet du H.O.G. vous classe inexorablement dans la catégorie des bourges. Au-delà de ces querelles de clocher c'est bon de se sentir unique ,même bourgeoisement.
Freeway magazine aussi était en place dans leur stand ce qui nous promet un bel article dans leur prochain numéro.
Je me suis plutôt intéressé à leur ancienne acquisition le Street bob garée derrière leur stand et qui a fait le Paris Dakar plus de 5000 km dans des conditions épouvantables et sans un seul ennui . Soyez rassuré elle est toujours aussi belle et en bon état, malgré la propreté laissant un peu à désirer. Il faudrait apprendre à Fabrice a passer le chiffon doux... À noter au passage que quand Freeway se déplace  la concentration est presque toujours digne de louanges.
N'oublions pas que la Veille St Girons possède une plage de sable fin oû il fait bon se baigner, surveiller par des CRS bronzés qui ont fait pâlir d'envie nos bikeuses.C'est à cet endroit que vous trouverez quelques excellents restos de poissons et coquillages sans compter huitres et foie gras miam! .

3 - I.B.C.S. de Vias (écrit de 2010 et avant)

Ce qui veut dire International Bike Customs Show. Un must dans le midi.  Il s'en est passé des choses ce week end du 3 et 4 juillet à Vias plage. D'abord la reprise avec succès de ce rassemblement bikers ( de 12 ans d'âge) après 3 ans d'absence. La mayo prend toujours ici. Ensuite les retrouvailles avec les potes (Jean Louis (organisateur), Mimi (organisatrice), Gunther, Yolande, Marie, JR Papinou, Roger, Pierrot,French Riviera, etc... que les oubliés m'excusent)  qui refaisaient surface dans ce petit coin de l'Hérault. Suivi d'un temps magnifique dû certainement au curé de Vias qui nous a dit être resté toute la nuit a prier le seigneur, pour cela, au risque d'avoir les genoux cagneux (sic). L'organisation nous affublait d'entrée d'un bracelet qui nous permettait de manger dans des restaurants de Vias plage gratos petit dej inclus y compris bien sur toutes les animations, ballades et même apéro, tout cela pour 35 euros, peu cher, et je peux vous dire qu'ils ont pris un gros risque financier pour nous faire plaisir...

Du sexy bien sur puisque c'est ce qu'on aime juste après nos brêlons et le petit jaune. Si celle ci ( photo ci contre) avait été soldé réellement y'aurait sûrement eu une flambée immédiate au CAC 40.
Ce samedi une ballade sur le littoral suivie par quelques centaines de bécanes mettait une animation surprise dans ce coté du biterrois possession des nombreux touristes présents ce mois ci. Coup de gueule au passage concernant la critique de quelques exposants venant se plaindre:" les ballades dégarnissent notre potentiel clientèle"??? Chers amis quand on a la chance d'avoir un emplacement gratos on évite de tels propos, non? Cette agréable ballade s'achevait a 18 h00 à Vias village avec dégustation d'huîtres, et de tielles sétoises. Concert tranquille qui ne le reste pas longtemps au passage de "neuf semaines et demi" notre Lucie décide d'aller mettre le feu et malgré notre "véto", Lucie nous gratifie d'un strip a faire pâlir d'envie Lady Gaga. Mais elle est comme ça la copine.

La plus sympa des photos. Le 1800 dragon est remisé provisoirement au camping. Pas question de piquer le custom de Chantal pour revenir à Vias plage. Didier sera obligé de monter derrière et de tenir sa casquette, la petite blonde quand elle roule elle fait pas semblant... 20 h00 on décide le repas, programmé à l'orange brasserie. On terminera très tard avec les potes du French riviera où on décide une tablée commune. On s'encanaille avec une sexy girl qui nous fait un show, cho cho cho et qui atterrit à... notre table ! A signaler en passant la gentillesse et la qualité de cette grande brasserie. Vous passez par Vias plage vous savez ou poser vos fesses sans crainte à un prix... biker. Dimanche après une paisible et courte nuitée et un excellent petit dej au camping les Salisses, nous partons pour le traditionnel baptême des motos. Le curé de Vias arrivera et repartira en bécane et nous gratifiera d'un discours à remettre dans le droit chemin toutes les brebis chrétiennes égarées. Car regardant l'eau bénite en disant "elle irait bien dans le pastaga" relève peut être du sacrilège mais pour moi ce fut un instant de pur bonheur qui me réconcilie avec cette église trop souvent rétrograde..

Jean Louis monte sur scène pour nous présenter le nouveau maire de Vias ainsi que le nouveau président du club de l'International Bike Customs Show qui s'appelle Jean Michel Font. Et oui Jean Louis et Mimi passent la main après tant d'années de loyaux services mais restent quand même très présents pour épauler les "jeunots".
Pour finir et comme vous le voyez sur les photos beaucoup de monde, mais regardez attentivement celle ci vous y voyez nos amis Marie et J.R. ce qui laisse présager un super reportage en direct dans la revue unique et incontournable: legend motor bike.
Il s'en est passé des choses dans ce week end trop rapide, regardez les carrousels de photos pour vous en convaincre mais je n'ai qu'un seul souhait c'est que ce type de rassemblement deviennent perpétuel. Jean Louis je t'en supplie fait en sorte que ce vœu s'exauce. Merci à tout le club de l'IBCS, sans oublier leurs bénévoles qui ont œuvré pour notre plaisir tout ce week end. Merci aux cantines de nous avoir servi des mets de qualité avec gentillesse, merci aux groupes Rockabilly  et Electric-gus d'avoir mis le feu pendant ces 2 jours, ce dernier complètement déjanté. Merci à la sécu des ballades d'avoir systématiquement coupée toutes les voies sans aucune faille. Merci au 34 de vous être déplacé en masse (ce qui est rare). Merci au laboratoire Biogaran d'avoir inventé le doliprane, surtout pour J.R. Merci à toutes les sexy girls d'avoir mis le feu sur notre parcours. Et merci au soleil d'avoir été présent. Attendez ! On ne peut se quitter que sur un gag. Au départ vers Vias le dragon de Didier tombe en panne de batterie. Il compose le 17 comme vous le savez il s'agit du numéro des "dépannages d'urgence" et comme par miracle un véhicule de la police nationale capot levé et câbles de démarrage en place relance le moteur du dragon. Vous ne le croyez pas et pourtant! Regardez ci contre. Ça ne te réconcilie pas avec la police nationale ça?
Alors n'oubliez pas une panne sur la route composez le 17. MDR!
A l'année prochaine!

_____________________________________________________________

4 - Les Gaulois 34 ( écrits de 2004/2005)

Du monde à la concentre des Gaulois de ce week end du 7 et 8 mai 2005 qui c'est terminé en apothéose et avec le soleil en plus. Un régal ces deux jours où des centaines de bikers de tout horizon avaient fait le déplacement Le Languedoc chapters n'était pas en reste, plus d'une trentaine était présent sur le site du camping de Marseillan, un convoi était même organisé par votre serviteur depuis Macadam moto.
Après une étape sans difficulté, nous nous arrêtons a Sète ou nous rejoignent Guy, Jean François et le magnifique trike de Paul. Les derniers 10 kms sur les plages de Sète sont folklo, quand Picsou ouvre la route au trike de Paul c'est du délire, on hallucine de le voir , il se prend pour un motard de la gendarmerie et le pire c'est que les voitures se garent! C'est dans un fou rire général que l'on arrive sur le site des Gaulois. Nous sommes reçus par le patron lui-même Roger. Nous payons 30 euros chacun pour tout le week end à savoir: repas du soir, déjeuner et dîner le lendemain, avec bien sur, concert de rock et strip tease inclus. Ce qui est, reconnaissons-le, pas du tout excessif. Après les multitudes rencontres avec nos potes, certains non vus depuis l'année dernière, nous voilà dans les boutiques pour quelques achats de première nécessité, les premiers de l'année

Nous croisons d'autres membres du Chapter venu en curieux, Pascal , Jean-Pierre, Bruce et Louisette etc... Puis une rencontre surprise avec Alain et Yo des anciens du Nice Chapter inscrit au Languedoc depuis peu suite, à leur déménagement et qui ont déjà les nouveaux patchs en place. Une autre rencontre agréable celle de Jean Louis le patron de IBCS de Vias. Puis s'ensuit le repas du soir accompagné par un groupe de rock  assez original, 5 girls, au demeurant très pro dont je ne me rappelle pas le nom mais Gégé devrait le savoir.Puis s'enchaîne un double strip tease. Ce dernier provoque comme toujours un super engouement d'autant plus que le thème choisi est  Che Guevarra sur la musique de Nathalie Cardone, une nouveauté artistique doublée de mensurations de rêve. Les dernières bières de la soirée notre table commence à se vider mais ils nous restent Gégé et Régine, Rachel, Picsou, Vincent, Richard, Guy, Claudine, Fanfouet et Marie, Paul, Domi et Fred et Mimi et moi. Le problème est que je n'ai pas envie de rentrer sur Montpellier et que tous les hôtels du coin sont complets, une chance Fanfouet et Marie nous invitent chez eux à Sète. Merci Marie du coup tu es à l'honneur en photo. Je n''ai pas mis ton mec, pour une fois, il est moins photogénique!

Dimanche réveil chez nos amis, comme toujours c'est dur, mais un petit noir d'abord suivi d'un petit dej copieux nous attend chez Guy.  Marie ne peut pas se joindre à nous cause le retour de ses enfants. Arrivée à l'heure sur le site, la préparation du run est en pleine effervescence et j'en profite pour prendre une trentaine de photos... qui seront perdues. Nous décidons un petit groupe d'aller se faire un apero sur le port du Grau d'Agde. À notre retour le show bike a démarré, il se présente d'une manière hétéroclite et c'est assez original de voir des bécanes autant disparates se côtoyer. Roger va avoir du mal à choisir les gagnants et je préfère ma place à la sienne. C'est à ce moment que je rencontre Pierrick et Isabelle, un couple charmant ( voir le reportage sur Faak 2004) ils voulaient mettre leur bécane au showbike mais les inscriptions sont closes. Puis c'est une grande discussion avec Christophe le leader du groupe Uzlagom qui entame son concert de l'après midi. Un mélange de rock pur, d'Hallyday, un peu de zz top le tout remixé à leur sauce et du plus bel effet. Le bike show prend fin avec de nombreux lots, en marge les vainqueurs. Papinou  et votre serviteur reçoivent les trophées du pittoresque et de l'amitié, un aigle Harley de salon. Si si c'est vrai ! il fallait venir voir les copains au lieu de rester à l'apéro. Pour achever cette journée Roger le patron des Gaulois passe autour des tables et distribue des bracelets de couleurs à toutes les bikeuses présentes et pas que ses préférées....

Un super week end, des bons amis, de la bonne bière, de belles bécanes, du sexy de qualité, du soleil, merci à tous les Gaulois  et Gauloises, continuez à nous donner de bons moments comme ceux la, on vous en sera éternellement reconnaissant, car nous on connaît les difficultés d'organisation, et il faut que tout le monde sache que derrière cela, il y a une trentaine de personnes bénévoles qui ont donné de leur temps tout ce week-end pour nous. MERCI!
Onn espère vous avoir fait plaisir. Mimi et alain pour tripriders.org

Message de Roger le patron des Gaulois
Merci Alain et a tout le LCF qui c'est déplacé, oui je pense que cette année on a pas manqué grand chose, on a même eu plein de bouffe en rabe malgré les appels micro pour retourner se servir. On a investi plus de pognon et on regrette pas, le résultat est génial, pas de coupure d'électricité, plus d'animation, plus de concert, seule ombre la sécurité pendant la ballade, des gars se sont retrouvés coincé sur le site par des bagnoles, d'autres au bar (trop de monde) et d'autres aux courses pour réapprovisionner, vous aviez tout bu et tout mangé, mais cela c'est passé sans dégâts et c'est tant mieux. Pour les photos, moi j'en ai pas, mais le photographe Marseillais doit me faire passer le CD, dés que je le récupère, je te l'envoie.
Amicalement le Président des Gaulois 34