San Francisco et Alcatraz

San Francisco, la plus européenne des villes des USA

Otaries de San francisco
Frisco pour les intimes, est la quatrième ville de Californie mais certainement la première en qualité culturelle, bien que cela n'engage que ma modeste parole. Au sud la géante San José la colle et à elles deux formerait la deuxième plus grande ville de l'ouest américain derrière Los Angeles. J'ai flashé sur cette ville que j'ai parcourue en Harley Davidson dans tous les sens et j'y reviendrais c'est certain, pourquoi? Peut-être parce qu'elle fut le berceau du mouvement beatnik et hippie qui ont eu une grosse influence sur mon adolescence, mdr! Cette ville de tradition tolérante et cosmopolite possède aussi un petit air français pas désagréable du tout (lycée La pérouse, rue Carcassonne, etc...).
Pourquoi connaît on si bien San Francisco ? D'abord par son pont tout rouge, le Golden gate ci-dessous, que j'ai eu le plaisir de parcourir à moto et même en mustang décapotable. Viens bien sur ensuite Alcatraz, l'île des condamnés, au large de la baie de San Francisco (photos ci-dessous), mais aussi Chinatown son quartier chinois, Sausalito et son implantation hippies sur l'eau, le quartier gay, les cables-cars ci-dessous accouplée à l'incontournable descente de Lombard street et pour finir son brouillard souvent égal à celui de Londres.

On demarre la visite

San Francisco golden gate
Ci-contre le mythique Golden Gate ainsi que les champs de citrouilles du sud de la ville, spectaculaire et étonnant! On c'est tous senti bien dans cette agglomération si pittoresque ou après être monté en haut de la colline centrale, j'ai plongé par les ruelles vers le port comme Steve Mac Queen dans le film Bullit. Un petit arrêt au quartier chinois de Chinatown pour y faire quelques achats originaux puis replonger vers le port, le fameux "Pier 39".
Le Pier 39, incontournable à San Francisco, il est en fait un ancien port reconverti en centre commercial. Tout est en bois, tout y est très coloré on y mange super bien et cerise sur le gâteau une colonie d'otaries a squattée une partie des pontons du port après le tremblement de terre de 1989 sans que personne ne sache pourquoi. Il semblerait que pendant que j'écris ces lignes elles soient reparties. Vingt et un an après? Pas certain...Je vous engage à acheter des cookies chez "Fields", paraît-il les meilleurs de Californie.

 N'hésitez pas à y manger des crabes géants ou carrément des queues de homards, notoires dans ce coin, photo ci-contre.

On continue la visite

San Francisco architecture
Que dire encore de San Francisco, en vrac: ses habitants s'appellent les san franciscains, ses demeures de style victorien sont de toutes beautés, Clint Eastwood y est né et y a tourné l'inspecteur Harry. À savoir aussi que cette ville refuse obstinément la coopération avec les services de l'immigration. Si vous êtes sans papiers vous y serez assurément tranquille. Ne pas oublier aussi que cette zone est sismique et que les tremblements de terre y sont monnaie courante. En 1906 si j'ai bien retenu la date un tremblement de terre à détruit toute la ville faisant des milliers de morts et de sans-abris et cela se répète depuis avec une magnitude heureusement plus faible.
Pour les fans de bécanes originales c'est dans la banlieue de San Francisco qu'une petite ville appelée Dublin abrite la famille d'Arlen Ness et son entreprise de customisation de motos internationalement connue. Ne nos jours on parle même du grand-père, du fils et du petit-fils tous dans la même entreprise avec la même passion.
Pour en savoir plus sur San Francisco je vous engage a aller sur le site de 
wikipedia ici.

 Penitencier d'Alcatraz

San Francisco alcatraz
On ne quitte pas San Francisco sans parler d'Alcatraz le fameux pénitencier. C'est une petite île (9 hectares) située dans la baie. C'est les Espagnols qui l'ont appelé ainsi car elle etait l'habitat de nombreux pélicans (alcatraz en espagnol). Alcatraz fut une prison pénitentiaire pendant 54 ans jusqu'en 1963. Elle a été depuis reconverti en site historique recevant pas moins d'un million de touristes par an. 
Ce mythique pénitencier qui a accueilli des détenus historiquement célèbres comme Al Capone et nombreux ennemis publics. Le pénitencier dont personne ne peut (soi-disant) s'échapper est situé dans la baie de San Francisco a un peu plus de 2 bornes de la cote la plus proche. De visu il ne semble pas impossible d'y accéder pour un nageur chevronné, bien que des courants puissants et visibles vous poussent vers le large et quelques sales bestioles, genre requins, seraient à l'affut d'un bon repas. 
Elle devient pénitencier fédéral en 1934 et ferme en 1963 sur ordre de Robert Kennedy, le frère, à l'époque procureur général, en cause son cout de fonctionnement relativement élevé et sa rénovation dont les devis frisaient l'inabordable.
La traversée est simple, malgré un ferry bondé, si vous avez la chance d'avoir beau temps car ici il pleut souvent. Chaque année plus d'un million de touristes visitent ce lieu, ça jacasse toutes les langues de la terre qui se mélangent à celles des nombreux oiseaux qui ont trouvé refuge ici. Pour donner un semblant historique un vieux phare parachève le tout il fonctionne tout le même sans interruption depuis 1854. Un exploit. Il faut noter au passage la splendide vue que nous offre cette ile sur San Francisco, sa baie, et le non moins fameux pont rouge sang le Golden Gate.

Il s'en passait des choses à Alcatraz

San Francisco alcatraz

En débarquant on est frappé par l'apparence restée tel quel depuis les années 60. Des canons (qui d'ailleurs non jamais servis) nous surveillent méchamment. Dans le bloc principal idem toujours cette sensation de plénitude et de calme comme si les lieux avaient avalés un calmant avec une bonne dose de whisky. Faut dire que les cellules sont vides... Une petite polémique existerait sur la certitude que l'évasion du pénitencier est impossible voire inexistante et pourtant. Officiellement 36 détenus ont tentés l'aventure repris en flagrants délits, parait il tous, sauf que... Deux en 1937 ont pourtant réussi un départ plongé sans faute dans la baie et ne furent jamais retrouvés, et ce n'est pas une blague! il s'agit de Ralph Roe et de Théodore Cole les premiers mac Gyver de l'évasion. Présumés noyés par l'administration? trop facile, un gamin de 8 ans a réussi la traversée il y a quelques années en moins d'une heure (sic). Une récidive, moins éloignée de notre époque, en 1962 les deux frères Anglin et leur pote Franck Morris disparaissent le soir de leurs cellules par les bouches d'aération, les gardes s'en aperçoivent au petit matin et personne n'a jamais put les retrouver. Eux aussi ont été présumés noyés mais il existe une forte probabilité qu'ils ont réussi leur coup. Pour l'histoire cette spectaculaire évasion a fait l'objet d'un film qu'il est toujours bon de revisionner il s'agit de "l'évadé d'Alcatraz avec Clint Eastwood.  

Et pour finir...

San Francisco Alcatraz jeux

Les dominos pour la gymnastique cérébrale étaient le jeu de société le plus usité sur l'île. Les jeux de dames étaient aussi assez prisés. Avant de partir nous visitons les commandes de la mini centrale électrique qui alimentait l'île et qui a le charme et l'originalité des toilettes publiques de l'époque. Notre guide qui ressemble à un hippie de Sausalito passé du joint à la bière ne parle qu'américain, il nous indique des audioguides dans presque toutes les langues dont le français de plus inclus dans le prix de la traversée. Sont forts ces ricains!
En pratique pour y aller c'est Alcatraz Cruise tous les jours de la semaine du Fishermann wharf Pier 33 (au-dessus de l'incontournable Pier 39 pour les connaisseurs). Prix autour de 25 dollars durée totale de la visite 2 heures. Attention soyez prévoyants pour vos billets il y a beaucoup beaucoup de monde surtout en haute saison. Possible réservation sur le net. Sur place vous ne pourrez ni dormir ni manger, les animaux y sont interdits.
Le soleil agonisant le commandant du ferry sirène ses clients. Chacun rentrant dans sa maison étoilée sauf les mouches et les oiseaux. Une sacrée journée qui nous a fait revivre une autre page pas si éloignée de l'histoire américaine. Magnifique!

Bon voyage Alain et Mimi pour tripriders.org

Carrousel automatique de nos meilleures photos

On termine en visionnant cette vidéo tournée par nos soins sur place.