Ukraine (suite)

 Suite du reportage sur les pays de l'est en camping car

Tdhestenketrodouloubouka


Samedi 16 septembre. Beaucoup de vent et températures moins chaudes (23°). Il n'y a rien de spécial à voir aujourd’hui et la route est plate et monotone.  Toujours des montagnes de poivrons, d'oignons etc..etc...C'est un marché discontinu ouvert le long des routes.  Au fond c'est très pratique, pas besoin de courir les magasins ….. Le soir nous couchons également au bord d'un étang à TDHESTENKETRODOULOUBOUKA .

Dimanche 17 septembre Très beau encore. Nous arrivons ce matin à SEBASTOPOL. Depuis le XIXè siècle SEBASTOPOL était le port principal de la flotte russe. Elle est restée une base militaire importante sous l’ère soviétique et même au-delà. Depuis l'indépendance de l'Ukraine MOSCOU dispose d'un bail qui lui permet de maintenir une partie de sa flotte en Ukraine jusqu'en 2042. 

sebastopol

La ville doit son charme avant tout à sa position géographique sur plusieurs collines, jouissant d'une vue magnifique sur la Mer Noire, ainsi qu'à son architecture néoclassique

Sebastopol

Le port de la ville reste sa principale attraction avec la colonne surmontée de l'aigle située à l'embouchure de la baie. Cette ville portuaire était interdite aux touristes étrangers il n'y a pas si longtemps à cause de son statut de port d’attache principal de la flotte soviétique en mer Noire. Nous prenons un bateau pour visiter le port. C'est génial. Aujourd'hui encore on peut observer des unités de marine russes et ukrainiennes appareillées dans le port :  bateaux de guerre, bateau infirmerie, sous-marin ….. 

mer noire


Sébastopol,  nom donné à une station de métro parisienne,  évoque la bataille la plus sanglante de la guerre de Crimée qui opposa entre 1854 et 1855 l'Empire russe face aux alliés français, anglais, turcs et sardes au  cours de laquelle la ville fut presque entièrement détruite.  Des milliers de soldats et de civils moururent. Le siège de la ville de Sébastopol dura 349 jours. L'après midi nous visitons le Musée du Panorama sur la Défense de SEBASTOPOL, édifice circulaire situé sur une colline – passage obligé pour tout visiteur à Sébastopol.  Une toile de  115 mètres de long et 14 mètres de haut, déployée sur tout le mur intérieur arrondi,  illustre la défense de cette guerre de Crimée évoquée ci-dessus.  Commande impériale, elle a été peinte par un français né à Odessa dans une famille de marchands français établie en Russie. Les visiteurs observent la peinture d'une plate-forme centrale et ont l'impression d'être témoins et de suivre cet événement historique avec des jumelles  C'est une véritable B.D. retraçant  le déroulement de la bataille et en avant plan on voit des décors détaillant les conditions de vie des soldats. On reconnaît même  le drapeau et les soldats français.  C'est détaillé, impressionnant, extraordinaire. Nous en gardons un souvenir inoubliable. Comment le peintre a-il pu réaliser une telle œuvre !   On cherche à deviner qui est qui, le vainqueur, le vaincu... on se passionne !

musée du panorama Sebastopol


Pendant la seconde guerre mondiale la ville fut assiégée par la Wehrmacht et pratiquement détruite. Des dizaines de milliers d'habitants et de défenseurs soviétiques y perdirent la vie.  En raison de la grande résistance durant cette guerre SEBASTOPOL a obtenu le titre de « ville héros » et la ville fut reconstruite grâce à d'énormes efforts.  Nous continuons notre route sur le littoral de la mer Noire.  Nous nous arrêtons pour visiter l’Église orthodoxe consacrée à la Résurrection du Christ, qui surplombe le village de FOROS au bord d'une falaise d'où nous avons une vue panoramique unique.   Achevée de construire en 1892 elle réunit un mélange de trois styles : baroque, néo-russe et néo-byzantin. Nous entrons, c'est magnifique.

eglise de Foros sebastopol


Dehors une mariée et ses invités attendent  l'heure de la cérémonie. Nous sommes éblouis devant la beauté, l'élégance des femmes, le chic de tout le cortège.  Encore une fois c'est le grand luxe.  Nous arrivons le soir à YALTA où nous couchons dans un parking de l'hôtel « Yalta » situé en bord de plage.  C'est sensationnel et en plus nous sommes gâtés, nous avons l'eau et l'électricité pour nos camping cars.  

mariage a Yalta

Lundi 18 septembre. Du beau temps et du vent .  Le matin nous partons tôt visiter YALTA en car avec un guide. C'est l'une des principales stations balnéaires de Crimée et le lieu où les tsars venaient passer leur vacances.  La ville a été construite à l'embouchure de deux rivières. Nous commençons par le palais du Comte de Varontsov, ancien gouverneur de la ville.  C'est une merveille architecturale datant du XIXè siècle et l'un des plus beaux édifices de toute la côte. Ce palais abrite une riche collection de peintures et de sculptures.

 palais du Comte de Varontsov

Nous poursuivons ensuite et pouvons voir sur notre route le Nid d'hirondelle, édifice aux allures de château de conte de fées, bâti en 1912 par un aristocrate allemand et, perché sur une falaise, il surplombe la mer et paraît bien fragile. Site impressionnant par sa situation.  

Livadia


Nous continuons cette journée par la visite du palais de Nicolas II à LIVADIA, résidence d'été des derniers stars.  Il a accueilli la mémorable conférence de 1945, où ont été signés les Accords de Yalta ici même par les Américains, les Britanniques et les Soviétiques. Les Français, déçus, n'ont pas été invités à la conférence.  Pendant une semaine, au bord de la mer Noire, Roosevelt, Churchill et Staline se concertent sur le sort futur de l'Allemagne.   Nous déambulons à travers les salles où sont affichées toutes les photos racontant tous les instants de ces journées. Moments d'histoire très émouvants  pour nous qui sommes d'une génération ayant vécu ces événements.  Nous apprécions ces instants et sommes impressionnés en passant devant la salle où se tenaient ces réunions et qui est restée en l'état.  On peut d'ailleurs la voir en photo sur le mur avec tous les participants.

Yalta palais des tsars

A midi nous allons prendre le repas à l'hôtel où sont garés nos camping cars. Très joli cadre, menu du cru, présentation très raffinée.  Vraiment excellent, comme toujours.   

yalta hotel

L'après-midi journée libre.  Mais nous n'allons pas nous ennuyer car nous n'avons pas trop le temps chaque jour de route et de visites de nous occuper du camping car, du linge, du ménage, des repas. Aussi nous restons sur place. Et nous profitons de  classer  nos photos et de nous reposer après les corvées en discutant avec les autres participants.  Puis nous passons la nuit au même endroit. 


Mardi 19 septembre. Nous redémarrons. Toujours très beau temps, ce qui est un enchantement sur cette route très sauvage qui suit la côte de la mer Noire.  Belle végétation, beau panorama.  

mer noire

En début de matinée nous nous arrêtons dans le très beau jardin de Nikita.  Pour les amateurs immersion dans une nature luxuriante. Des arbres superbes, des massifs harmonieux.  Nous promenons dans des allées bordées de fleurs de toutes les couleurs, 18000 espèces de plantes qui poussent à la faveur du climat enchanteur de la presqu'île de Crimée.  C'est magique. Nous ne partirions plus.  Mais nous devons respecter l'horaire pour nous trouver ce soir au rendez-vous dans notre lieu de camping pour la nuit. 

SOUDAK

Nous continuons jusqu'à SOUDAK située au fond d'une baie, ville inscrite au patrimoine de l'UNESCO pour les fortifications du port, ses tours, ses églises, sa citerne et sa fameuse forteresse génoise construite au  XIVè siècle. Les premières fortifications datent du IIIè au VIIe siècles. SOUDAK fut sous la domination byzantine puis la domination Tatar de la Horde d'Or par les Mongols et ensuite par les Vénitiens qui la cédèrent enfin aux Génois jusqu'à l'invasion des troupes Russes en 1771. SOUDAK fut aussi occupée par l'Allemagne nazie de novembre 1941 à avril 1944. 

SOUDAK

Ouf !! En 1958, lorsque la forteresse devient monument historique, toute la ville ancienne avait gardé l'intégralité de son système défensif médiéval dans tous les détails. Quel exploit...
Nous déjeunons sur place dans nos campings cars après avoir fait  nos courses aux petits marchands installés près des remparts.  De beaux légumes, de beaux fruits, des prix plus qu'attractifs, un gars très sympa … c'est un régal de faire son marché dans ces conditions. Le soir nous allons dormir au camping de SOUDAK au bord de la mer Noire.

mer noire
Mercredi 20 septembre. Nous partons tôt.  Nous avons de la chance, nous avons toujours un temps magnifique de 14 à 26°. Toujours la route côtière, l'horizon bleu, la mer d'un côté, les montagnes de l'autre. 
bord de la mer noire
Nous profitons encore aussi largement du  spectacle de tous ces beaux étalages de fruits et légumes tout le long de la route. Un festival de couleurs.  Les poivrons (jaunes, verts, rouges), concombres, oignons, aubergines et betteraves tiennent le haut de l'affiche. Ce qui nous frappe ce sont toujours ces grosses quantités, le seau, le gros sac, la cagette, les tresses  sont les références  de vente plutôt que le poids.   C'est vraiment un régal pour les yeux ... et pour le palais quand c'est le moment de passer à table. !
echopes mer noire

Et maintenant il y a aussi au bord des routes beaucoup de grand étalages de filets de poissons fumés accrochés à de longs fils ou de gros poissons entiers. Sans oublier les expositions de pots ou de boites de caviar. 

commerçant au bord de la mer noire

Nous nous arrêtons dans  le village de KOKTEBEL où se trouve un grand marché couvert.  Et là nous trouvons de tout : fromages ukrainiens, pâtisseries, aubergines farcies, saucisses, plats cuisinés. ….. On achèterait tout tellement c'est appétissant.  Nous n’achetons pas tout finalement, mais quand même nous garnissons amplement notre frigo ! Quelques bons repas en perspective encore une fois et pas trop fatigants à faire ….. Ce soir nous devons loger chez l'habitant, ce qui se fait beaucoup ici et permet de nouer des liens amicaux avec la population et est plus économique.  En fin d'après midi nous nous arrêtons donc chez Albert, un arménien  habitant du village de NOVAPRATSA. Il nous accueille chez lui et c'est dans son jardin que nous prendrons notre repas ce soir et que nous dormirons.   Accueil sympa. 

 village de KOKTEBEL

Nous nous installons, chacun profitant  de ce temps de pause pour s'occuper, comme d'habitude, des véhicules  ou autres selon les besoins.  Puis promenades dans les alentours, bavardages.  Albert et son fils préparent les poissons qu'ils vont faire griller au barbecue ce soir.

village de KOKTEBEL
Ensuite nous installons nos tables de camping dans le jardin côte à côte.  Les poissons sont prêts, triés, nos hôtes nous les servent ainsi que des tomates et  de délicieuses pastèques du jardin (une énorme par couple),  puis riz, du fromage local.   Merveilleuse soirée et repas de choix avec les bons produits de la ferme. Jean-Christophe demande à Albert d'acheter du caviar pour ceux qui le souhaitent car il connaît les fournisseurs à qui l'on peut faire confiance et il peut  avoir de bons prix en achetant en groupe.   Car naturellement les touristes sont des proies faciles pour ce genre d'achat …..  Après les commandes passées  nous rejoignons nos camping cars pour la nuit.
 village de KOKTEBEL camping

Jeudi 21 septembre Après cette halte très conviviale dans cette famille arménienne nous continuons notre périple. Routes potables dans l'ensemble.  Toujours des scènes de la vie rurale, du travail des champs. Comme c'est agréable de se trouver si près de la population, de sa vie quotidienne.   Un vrai plongeon dans l'Ukraine profonde. Nous sommes libres de faire l'école buissonnière suivant nos envies, prenons de petites routes, traversons de petits villages. Ici beaucoup de champs d'oignons. C'est le moment du ramassage.
lac à TSUROUPINSK

Le soir rejoignons le bivouac situé au bord d'un lac à TSUROUPINSK où nous avons déjà passé la nuit du 15.  Pluie après le repas du soir.
 
Vendredi 22 septembre Dans la matinée,  nous remarquons  une dame assise devant une maison qui nous fait signe de venir voir un plat posé sur une table à côté d'elle. Cela fait deux ou trois fois déjà que cela c'est produit depuis notre départ ce matin.   Cette fois, intrigués,  nous décidons de nous arrêter.  Nous sommes curieux de voir ce que contiennent ces faitouts. Surprise : de belles écrevisses préparées avec une sauce très appétissante.  Elle nous dit d'aller lui chercher un plat et nous entrons chez elle.  Cuisine très propre, très accueillante et engageante,  une odeur alléchante. Un grand faitout est en train de mijoter sur le feu.  Cela tombe bien, voilà notre repas tout prêt.  Là vraiment c'est comme à la maison : de la marmite à l'assiette.  Inutile de dire que nous avons fait un festin de roi, tous les deux dans notre camping car qui valait tous les meilleurs restaurants du monde. Quel délice. !! Pour un prix « mini/mini ». (Nous avons fait des envieux le soir, personne n'a rien remarqué.....).

TSUROUPINSK
Un peu plus loin devant une autre maison c'est l'étalage de la production d'une ferme et de travaux artisanaux.  Nous nous arrêtons faire provision de bons légumes.  C'est très facile ici pour faire son marché.   Tout est sur place. Encore une fois  c'est du producteur au consommateur. Le soir nous allons coucher sur un parking à UMAN.
Samedi 23 septembre Très tôt, avant de partir d'UMAN nous allons visiter le parc Sofia.  Ce parc a été créé en 1796 par un comte polonais pour son épouse  bien-aimée Sofia et nommé ainsi en son honneur.  Ici tout est comme dans un conte de fées.  La construction est basée sur des sujets de la mythologie antique grecque et romaine.  Chaque composition et chaque élément architectural du parc représentent non seulement des œuvres d'art séparées, mais de vraies compositions. 
uman camping
On y trouve une série des passerelles, de lacs,  bassins et étangs, des chutes d'eau, des cascades et rivières souterraines en utilisant les ressources de la rivière Kamenka qui traverse le parc. Et aussi des grottes, des pergolas, des pavillons et des parterres de fleurs.   Également une serre, une roseraie qui abrite plus de 150 variétés de roses.  
riviere de kamenka

Ce parc est le décor rêvé pour les photos de mariage.  Et comme à chaque fois que nous avons eu l'occasion de croiser un cortège de mariage, nous sommes impressionnés par la beauté des mariés, l'élégance du cortège.  Nous promenons dans cet endroit magnifique, plein de charme et très reposant  pendant une matinée qui passe à toute allure et partons avec regret. Le soir nous allons coucher dans le domaine d'une coopérative fruitière à MEDEJEVE VOUCHKO où nous avons déjà été accueillis le 12. 
Dimanche 24 septembre Journée de route pour rejoindre L'VIV.  Quelques arrêts le long de la route où nous découvrons entre autres un cimetière assez insolite au milieu d'un champ où foisonnent les herbes folles.  De très grandes photos des défunts sont exposées au dessus des tombes très fleuries C'est assez émouvant et impressionnant, nous n'en avons pas l'habitude. Pas de stress aujourd'hui, nous ne sommes pas pressés,  nous roulons tranquillement.  De toute façon, ce n'est pas une autoroute, loin de là.  

MEDEJEVE VOUCHKO

Nous suivons le rythme des gens que nous trouvons sur cet axe tranquille et cela est agréable. Autos et charrettes se côtoient tout naturellement. Aussi plus loin  lorsque nous voyons un groupe de personnes au bord d'un champ et d'une petite route en terre, nous nous arrêtons encore.  Il y a une image de sainte très fleurie et à côté une fontaine ou source où les gens prient et remplissent des bouteilles. Probablement une eau qu'ils pensent miraculeuse à ce que l'on comprend.

MEDEJEVE VOUCHKO

Le soir nous retrouvons le groupe dans le parking de l'hôtel Jockey où nous nous étions installés  le premier jour de notre arrivée en Ukraine. En effet demain nous partons en car et devons laisser  nos camping cars ici où ils seront en sécurité.    
Lundi 25 septembre. Aujourd'hui nous partons donc en car pour visiter la ville de L'VIV avec très beau temps.  Super ! A l’extrême est de l'Ukraine et non  loin de la Pologne,  très ancienne ville dont le cœur historique bien conservé est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Elle fut fondée au XIIIè siècle et a changé maintes fois de drapeau au cours des siècles.  Elle fut successivement rattachée à la Pologne, à l'Autriche-Hongrie et au bloc soviétique.  La ville est cernée de nombreuses collines, le point le plus haut se nomme le Haut Château. La vieille ville est située sur les contreforts du Haut Château et de la rivière Poltva.  Cette rivière devenant de plus en plus polluée il fut décidé de la recouvrir et de la faire passer sous la vieille ville. L'artère centrale et le magnifique opéra  se trouvent ainsi juste au-dessus de la rivière souterraine. Avec le car nous montons à un parking sur les hauteurs de la colline du Haut Château, là où se dressait l’ancienne forteresse.  Nous continuons la grimpette à pied et de là nous pouvons admirer un superbe panorama sur la ville.   

ville de l'viv

Le centre historique de L'VIV a beaucoup souffert de la période soviétique. Les belles façades des bâtiments anciens aux couleurs variées usées par le temps et le manque d'entretien,  mettent du temps pour leur rénovation. Le centre architectural et culturel magnifique mêle les styles gothique, renaissance, baroque et rococo.

ville de l'viv


La ville est un important centre d'enseignement (12 universités, 8 académies et beaucoup d'écoles d'enseignement supérieur). En empruntant les petites rues on croise de nombreuses églises, la plupart catholiques, en particulier une cathédrale  arménienne dont le crucifix est un peu différent.  

ville de l'viv monuments

Il y a aussi le célèbre opéra construit en 1900,  un des plus beaux théâtre d'Europe.  Le bâtiment est orné de sculptures magnifiques. Puis nous voyons le monument à Taras Chetchenko, poète, artiste et héros ukrainien sur l'avenue qui porte son nom. 

ville de l'viv opera

Nous parcourons ensuite un peu la ville à pied, flânons au hasard sur la place du marché entourée d'un bel ensemble de maisons styles renaissance, baroque, empire. Trouvons de petits places tranquilles, décorées de beaux monuments, des quartiers aux rues médiévales..... Et toujours des immeubles richement décorés ou colorés. Une promenade nous faisant découvrir des merveilles.

ville de l'viv marché aux puces

Découvrons aussi les quartiers populaires avec les vieilles enseignes de rues, leurs petits marchés « aux puces », comme chez nous.  Où l'on brade tous les souvenirs de l'ancienne Russie …. 

restaurant ukrainien

A midi nous déjeunons dans un très bon restaurant où l'on nous sert un repas typiquement ukrainien et excellent avec des serveurs et serveuses en costumes du pays aux manches joliment brodées.  

restaurant ukrainien folklorique

L’après-midi nous nous retrouvons sur la place du marché sur laquelle se trouve l'Hôtel de Ville entièrement rénové. Par là aussi se trouve le Musée-pharmacie des périodes anciennes jusqu'à nos jours . Ce musée est installé dans l'immeuble magnifique où se situe la plus ancienne pharmacie de L'VIV toujours en activité. Il retrace l'histoire de la pharmacie, des périodes anciennes jusqu'à nos jours, et expose des objets provenant de vieilles pharmacies.  On peut y acheter de nombreux élixirs faits à base de plantes médicinales. 

Ukraine

Retour le soir au même endroit que la veille pour y passer la nuit. 

Mardi 26 septembre Journée libre.  Repos le matin après une journée fatigante de visites dans la ville hier. L'après midi nous prenons un taxi avec un autre couple du groupe et cette fois allons en ville pour faire quelques achats. De retour nous nous préparons pour le départ qui aura lieu demain matin.  Et oui, demain nous quittons l'Ukraine !! Que le temps passe vite . Grande effervescence.  Il faut débrancher les camping cars au courant mis à notre disposition par l'hôtel. Il faut également faire les vidanges, les pleins d'eau potable.  Tout un rituel dont les camping caristes ont une grande habitude.  C'est toujours plus triste pour les départs que pour les arrivées, mais enfin c'est dans l'ordre des choses, tout a une fin ...  On donne un coup de main à son voisin, palabres sans fin, bonne ambiance. 

camping ukrainien

Le soir c'est le repas d'adieu pour le groupe dans le resto de l'hôtel qui nous a hébergé.  Repas gastronomique offert par la Compagnie des guides.  Vraiment le top réunissant tous les meilleurs produits d'Ukraine.  Nous sommes gâtés, c'est délicieux et passons une soirée agréable qui se termine assez tard.  Maroussia nous offre à chacun un petit œuf décoré ravissant, objet traditionnel fait par les Ukrainiens. Nous dormons ensuite sur le même parking. 

restaurant ukrainien

Il faut d'ailleurs préciser que tous les repas pris au restaurant durant le séjour en Ukraine ont été payés par l'agence de la Compagnie des Guides, ceci étant compris dans le forfait du voyage. Toujours de très bons choix pour les restaurants, les menus.  Nous avons beaucoup apprécié.

Mercredi 27 septembre Départ à 7 heures pour tout le monde.  Certains font une partie du retour  avec Jean-Christophe et Maroussia, D'autres empruntent différents itinéraires seuls ou avec des amis avec lesquels ils étaient venus, selon les endroits où ils vivent (il y a des français, des suisses, des belges).   Quant à nous rien ne nous presse.  Nous rentrons mais en prenant notre temps et en fonction de nos envies... Nous disons donc au revoir au groupe et repartons seuls comme à l'aller mais en empruntant  un autre itinéraire pour le retour. Nous roulons encore en Ukraine jusqu'à la frontière avec la Hongrie.  Région très rurale, très sauvage,  petites routes.  Peu de circulation. Des petites maisons basses sous les feuillages, un banc convivial devant la porte. Encore quelques photos pour profiter du pays jusqu'au bout.  Nous le quittons avec regret. Heureusement que nous savons qu'il nous reste encore de belles découvertes à faire avant de rentrer !!

routes d'ukraone

Nous passons la frontière très facilement.  Pas de queue, mais visite du camping car.  Tout baigne ! Le soir nous couchons dans un petit village en Hongrie. 
Jeudi 28 septembre. Nous voilà sur les routes de Hongrie, avec le beau temps, mais frais le matin. Très bonnes routes (pour le moment du moins).  Nous prenons l'autoroute après avoir acheté une vignette, très peu chère d'ailleurs.  Nous traversons la région appelée Puszta,  des marécages et de nombreux oiseaux, et ensuite le Parc Naturel d'Ortobagy, vaste étendue de plaines et de marécages. Dans les campagnes nous remarquons les longues maisons traditionnelles blanches et couvertes de chaume, très typiques avec les longues rangées de balles de foin bien alignées. Région très pastorale,  grands troupeaux de moutons. C'est très calme, très reposant après le rythme rapide que nous venons de passer.

routes hongroises

Nous traversons de jolis villages très typiques.  C'est dans l'un d'eux que nous trouvons un camping et nous arrêtons pour passer la nuit. A côté se trouvent des thermes, presque tous les occupants du camping sont là pour faire une cure.  En majorité des allemands qui nous disent que nulle part ailleurs on ne trouve des stations thermales avec un tel rapport qualité/prix et qui attirent une grande affluence étrangère. Excellent camping très simple et très confortable et excellente nuit.


Vendredi 29 septembre.
Nous nous plaisons beaucoup ici et restons sur place aujourd'hui.  Voisins charmants, bavardages, bricolage, classement photos sur l'ordinateur. Deuxième nuit sur le camping. 
Samedi 30 septembre Reprenons la route.  Traversons EGER, très belle petite ville historique.  Nous nous arrêtons pour la visiter et ne sommes pas déçus. Petit joyau d'architecture, belle cathédrale et grande place au centre de laquelle est érigée la statue d'un héros national. 

ville d'Eger

Après avoir bien profité des petites rues agréables, de la beauté de la cathédrale, nous nous apercevons en sortant de celle-ci  que des personnes son installées à côté et mijotent quelque chose dans de grands chaudrons. Beaucoup de gens s'arrêtent.  Pourquoi pas nous ? C'est quoi ? Un goulasch. Voilà notre repas tout prêt ! Quel délice.  Nous le mangeons sur un parking de la cathédrale avant de quitter la ville.

ville d'Eger


Le soir nous arrivons à BUDAPEST, capitale de la Hongrie.   Dur, dur pour trouver un camping, aucun signalement sur la route, c'est galère.   Nous en trouvons un finalement à ZUGLIGETI UT. De là nous pourrons prendre les transports en commun pour visiter la ville.  C'est tout ce qu'il nous faut.....
Dimanche 1er octobre Le temps est brumeux et la température monte ces jours-ci.  Aujourd'hui jusqu'à 30°. Nous nous reposons le matin et partons l'après -midi pour la découverte de la ville. BUDAPEST est une grande capitale européenne, nourrie de plus de 1000 ans d’histoire ayant un patrimoine culturel et architectural d'une grande richesse.  Traversée par le  Danube qui sépare Buda (la ville historique) de  Pest (la ville moderne), c'est l’une des perles rares de l'Europe centrale. Plusieurs sites sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Mais aussi depuis les temps anciens on vient à BUDAPEST pour ses eaux thermales et ses établissements thermaux.  En effet la ville compte plus de 100 sources d'eau thermale qui alimentent les célèbres bains de la ville. C' est une ville très bien desservie par son réseau de transports en commun (métros, tramways, bus). Bonne nouvelle : les transports en commun sont gratuits, sur présentation d'une pièce d’identité, pour les ressortissants de l'UE âgés de plus de 65 ans.  En quel endroit trouve-t-on une telle largesse ?  Je ne l'ai constaté nulle part et pourtant nous avons fait beaucoup de pays. La ville est très grande, il faut parcourir de grands trajets entre les sites. Mais aujourd'hui nous nous promenons seulement dans le centre pour faire connaissance avec la ville et nous repérer.   Et en priorité nous remarquons la gentillesse et l'accueil des habitants.  Dès que nous nous arrêtons   pour compulser notre plan de la ville ou des transports en commun quelqu'un s'approche et se propose pour nous aider dans notre recherche.  C'est formidable !  Nous commençons par le magnifique Parlement qui domine le Danube. Et aussi la Basilique, l'Opéra National, le grand marché couvert, de beaux bâtiments.......... Et c'est le retour au même camping pour la nuit.

Busapest monuments

Lundi 2 octobre Aujourd'hui il fait encore plus chaud, 31.5°. Aussi cet après-midi nous allons prendre un bus découvert qui pendant deux heures va nous faire découvrir la ville dans son ensemble et sa beauté. Nous sommes enthousiasmés et ce n'est pas fatiguant !  Nous passons près du splendide pont des Chaînes et empruntons le tunnel pour monter à la colline du  Château de Buda surplombant la ville. En haut un panorama extraordinaire  sur la ville s'offre à nous. Nous sommes impressionnés par la magnifique église St.Mathias recouverte de tuiles vernissées et son haut clocher ajouré. 

Budapest eglise st mathias
budapest monuments

Le bus  fait une halte pour nous permettre une ballade en haut de la colline. Le Château (ou Palais) de Buda nous ravit par son architecture et ses environs.  Belle place avec  plusieurs statues, beaux ensembles d'architecture. Endroit au style romanesque. Vraiment une halte de charme !

architecture de Budapest

C'est vraiment un lieu exceptionnel, avec une ambiance particulière.  La couleur des pierres, les formes élancées des tours, la longue galerie  romantique, sa situation dominant la ville.  Le quartier du Château est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Nous serions restés volontiers un moment de plus dans ce lieu privilégié. Mais le bus nous attend. Le bus repart pour continuer la visite de la ville. Nous passons devant plusieurs Établissement de bains, les anciens bureaux du KGB,  la police secrète du temps de l'occupation russe, le Palais des Arts dont la façade lumineuse est éclairée par le soleil couchant, . C'est merveilleux !  Parcourons de magnifiques avenues ombragées, des ponts, …..... cette ville est magnifique. 

budapest
budapest

Mardi 3 octobre.  Nous continuons la visite de la ville, toujours avec la chaleur. Aujourd'hui ce sera  en bus, en tramway, en métro.  Il y a l'embarras du choix, et en plus c'est gratuit pour nous comme je l'ai dit plus haut. Et il y aussi un vieux métro,  tout en bois.  Nous l'essayons, c'est très rétro, après le moderne cela fait tout drôle !

Budapest night

Nous n'avons pas chômés aujourd'hui.... Malgré l'utilisation de tous les transports offerts à nous nous marchons aussi beaucoup pour nous imprégner de l'ambiance de la ville et découvrir les quartiers, les rues marchandes, les avenues arborées , les belles façades d'immeubles.....Nous déjeunons en terrasse dans une petite rue où se trouvent uniquement des restaurants. 

budapest

J'arrête les photos, trop, c'est trop ! Il faut y aller pour voir.  Nos jambes nous demandent de retourner au camping. C'est ce que nous faisons !
Mercredi 4 octobre Nous quittons BUDAPEST. Nous avons adoré cette ville très accueillante aussi. Journée de route. Ce soir nous couchons sur un parking à PACSA, après le lac Balaton. 
Jeudi 5 octobre C'est notre dernière journée en Hongrie. La traversée de ce pays a été très reposante, pastorale, ce qui est très agréable après l'intensité de notre séjour en Ukraine.  Dans la journée nous passons la frontière entre la Hongrie et la Slovénie, sans aucun problème. Pas d'arrêt aujourd'hui et nuit sur le parking d'un petit village après MARIBOR.

Vendredi 6 octobre Il fait beau, moins chaud maintenant, 18°.  Nous passons aujourd'hui la frontière Slovénie/Autriche. Route magnifique, c'est la montagne.  Mais nous restons très peu en Autriche et c'est déjà notre retour en Slovénie après le passage de la frontière Autriche/Slovénie dans l'après midi, soit  passage de deux frontières aujourd'hui).  Le dernier s'effectue sous un tunnel qui fut construit par les prisonniers du camp de Mauthausen  lors de la deuxième guerre mondiale.  En réalité il y a eu deux camps au Loibl Pass, l'un situé sur le versant sud du côté slovène, l'autre sur le côté nord du côté autrichien de chaque côté du col.  Ce camp fut surnommé le « Tunnel de la mort ». Il s'y trouvait surtout des détenus français. A l'emplacement du camp de concentration, le seul sur le territoire slovène,  se trouve une impressionnante sculpture en forme de squelette avec un cœur,  où sur le piédestal on peut lire une inscription : « J'accuse » . Il y a aussi deux pierres portant des inscriptions, dont l'une mise par l'Amicale Française de Mauthausen le 25.9.55.  C'est un site très impressionnant et émouvant au pied d'un imposant sommet. 

lac balaton

Samedi 7 octobre Nous partons en direction du Parc National Triglav.  Signifiant « Trois têtes » en Slovène, ce parc est unique en Slovénie et s'étend sur 880 kms2 de superficie. Le plus haut sommet culmine à 2864 mètres d'altitude. Cette  montagne est un symbole national. Le parc est garni d'innombrables Page 44 
sources et lacs.  Les cours d'eau ont crée de profonds canyons. On trouve de nombreuses grottes aussi. Nous faisons une grande promenade et le tour du plus grand des trois lacs du parc et de Slovénie. C'est beau avec les montagnes qui se reflètent dans le lac.  Le soir nous retournons au camping de BLED.

Jerenice

Dimanche 8 octobre Aujourd'hui randonnée dans les gorges de Vintgar à quelques kilomètres de BLED. Vues somptueuses sur un torrent et des cascades magnifiques.  Ballade magique, très rafraîchissante. Passerelles aménagées le long d'une rivière tumultueuse, accessibles à tous.     Le soir nous allons coucher sur un parking à JERENICE.

riviere Svrata

Lundi  9  octobre Les matinées sont très fraîches en ce moment, entre 2 et 7°. Mais les journées autour de 18°. C'est une bonne température pour faire de belles randonnée dans le Parc Triglav.  Nous suivons d'abord la vallée Svrata en voiture.  Puis nous partons à pied jusqu'au pied du Mt. Triglav où la rivière Svrata prend sa source. Couleurs automnales des arbres qui flamboient.  C'est magique, nous sommes émerveillés. 

mont Triglav

Il nous faut ensuite rechercher un endroit pour passer la nuit.  Nous traversons de jolis villages très typiques, très propres.  Beaucoup de bois pour la construction des maisons.  C'est très rural, beaucoup de prés, de pâturages et nous découvrons la façon dont les gens ici font sécher leurs foins, à la verticale.  Nous ne connaissons pas ce système chez nous.  

dovje

Le soir nous allons coucher au camping de DOVJE, camping à la ferme. Nous restons dans le rural ! C 'est tellement bien cette ambiance, disons plutôt, cela nous plaît tellement cette ambiance !  Nous ne voulons pas généraliser, chacun ses goûts.....

Ukraine

Mardi 10 octobre Nous retournons au Parc, c'est tellement beau et nous avons envie de nous dégourdir à nouveau les jambes dans ce cadre si propice aux randonnées. Nous  prenons la route de la vallée Pisnica (du nom de la rivière) jusqu'au col Vrsic à 1611 mètres d'altitude.  Pour y arriver très fort pourcentage de côte et très belle mais très étroite  route à travers la forêt (belle pour l'environnement, mais pas pour la qualité!)  Virages en épingles à cheveux sur 25 kms. , ils sont en pavés dans la montée.  A un virage nous découvrons une chapelle russe construite en 1916 par des prisonniers en mémoire de leurs compagnons victimes d'une avalanche lors de la construction de la route. Bravo aux braves prisonniers russes pour la route et la jolie chapelle.

Ukraine
Ukraine

Mercredi 11 octobre Aujourd'hui, c'est décidé, journée farniente (à l'unanimité de deux voix sur deux) !!  Et encore une nuit à DOVJE. Jeudi 12 octobre Nous sommes toujours dans le magnifique parc de Triglav.  Remontons encore le col Vsir pour nous diriger vers la vallée glacière de la Trenta.  Journée de route qui nous permet de belles découvertes en roulant sans nous presser. .  Quelques haltes pour nous promener  tranquillement sur des chemins forestiers  aux arbres flamboyants et aux sols jonchés de feuilles aux couleurs de l’automne, et jamais les mêmes selon l'essence des arbres. Nous ne rencontrons aucune voiture, c'est très sauvage.

Ukraine

Le soir nous nous arrêtons dans une ferme située dans un site très reposant, au milieu des prés, des pommiers avec comme fond de magnifiques sommets montagneux.  Une image de carte postale ! Arrêt relaxant, où l'on se sent en plein accord avec la nature, dans la douceur d'une fin d'après midi ensoleillée. Je fais mon carnet de route, Jean s'occupe à bichonner son camping car.  On est bien !!!

Ukraine

Vendredi 13 octobre Nous repartons très détendus, après une belle soirée et nuit de repos. Nous allons randonner le long du trail qui suit la rivière Soca qui a creusé son lit dans la roche. Loin de la route et du bruit ce sentier, le plus ancien et le plus long du parc national, mène les randonneurs de la source de la rivière jusqu'à BOVEC. Nous traversons de pittoresques passerelles à plusieurs reprises. 

la soca en slovenie

La Soca est d'une couleur émeraude transparente sans pareille, exceptionnelle.  Nous n'avions jamais rien vu de pareil. Elle creuse des gorges profondes sans perdre sa limpidité.  Un vrai joyau. En Slovénie ce cours d'eau est surnommé « la Beauté d’Émeraude ».  Il a même inspiré des poètes.

la soca riviere de slovenie

Le soir, les yeux encore éblouis par la beauté de cette eau, nous revenons au même camping pour passer la nuit et là encore nous continuons à planer sur notre petit nuage après tant de merveilles.
Samedi 14 octobre  Nous prenons la route vers BOVEC . Nous nous arrêtons au fort de KLUZE situé au sommet d'un canyon au nord de BOVEC.  Au départ forteresse vénitienne érigée pour la défense contre les turcs. Puis la forteresse est devenues possession autrichienne. Brûlée et détruite ensuite en 1797  lors de l'avancée des forces de Napoléon 1er contre l'Empire d'Autriche. Puis reconstruite et devenue le siège de la monarchie austro-hongroise. Elle fut démolie par les boulets de canons entre  1915 et 1917 lors de la 1ère guerre mondiale.   Elle commença a être rénovée à partie de 1987.  L'ensemble est impressionnant. Plus bas un monument autrichien. 

forteresse de Bovec

Le soir nous couchons sur une aire de camping car dans la nature près de BOVEC : eau, électricité, vidange, le tout gratuit.  Le top.  Pas loin de nous on pratique du canoë sur la rivière Soca qui s'est assagie en plaine. Plus haut par contre il y a les passionnés du Kayak parait-il.  Et derrière nous il y a une grandiose montagne où l'on aperçoit une remontée mécanique à travers la forêt pour atteindre les sommets de neige et pratiquer le ski. C'est vraiment le paradis des adeptes de tous les sports, montagne et autre.  Par contre, dans le soleil couchant, le tableau  d'un troupeau de moutons regagnant sa bergerie apporte une note apaisante et romantique à cette fin de journée. 

photos de slovénie

Dimanche 15 octobre Aujourd'hui ce sera notre dernière randonnée en Slovénie. Randonnée très pentue dans la vallée de la Lépénica.  Magnifique vallée très verte, boisée par endroit, entourée de hautes montagnes.  C'est vraiment enchanteur. En bout de vallée, nous empruntons un sentier et,  comme partout dans le parc, on se trouve vite confrontés à de belles pentes.  A 16 heures par chance  un banc nous tend les bras. Et nous faisons une petite halte « goûter » pour reprendre des forces et continuer la grimpette. Pourquoi s'en faire ! Il faut bien que nous prenions soin de nous ….. Et ce soir nous retrouvons notre aire camping car  près de BOVE.

col Trevel italie

Lundi 16 octobre Nous montons jusqu'au col Trével à la  frontière italienne où nous déjeunons au bord d'un lac. Route splendide, montagne impressionnante.  Le soir nous retournons coucher à l'aire de BOVEC.

frontiere slovenie italie

Du mardi 17 au vendredi 20 octobre Nous quittons la Slovénie et  passons la frontière italienne.  Restons  une journée à VENISE. Ensuite c'est MANDOVA puis CUNEO et le passage de la frontière Italie/France. Nous venons de retraverser l'Europe de l'est en ouest cette fois mais plus au sud qu'à l'aller. Nous revoilà chez nous, avec des wagons de souvenirs !!!!!

carte du trajet europeen

Ce voyage a été un enchantement, amplifié par sa diversité.  Mais aussi il ne faut pas oublier, ainsi que l'a dit  joseph Kessel : «  Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même : On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes.  On répète les noms magnifiques des villes inconnues » ! Mais  j'ajouterai aussi : «  Leur enchantement continue après le retour même : On regarde et on classe les photos, on raconte autour de nous, et nous restent des souvenirs, encore des souvenirs….. « !


Retour au sommaire --->