Croatie en Harley Davidson

carte Croatie trajet motos

La CROATIE faisait partie de l'ancienne YOUGOSLAVIE. C'est un pays à la situation unique, transition entre Europe centrale et Méditerranée, carrefour de nombreuses cultures.  Les 3/5èmes de la population vivent dans les villes dont près d'1/4 dans ZAGREB, la capitale. Le territoire croate présente une grande variété de paysages.  Au nord on trouve la plaine avec une grande majorité de terres cultivables et la majorité de la population du pays.  Au sud la façade méditerranéenne  avec un arrière pays montagneux dont les reliefs tombent dans l'Adriatique. Ces deux principales régions sont séparées par une barrière montagneuse qui culmine à 1831 mètres et de hauts plateaux. Au moment où nous y sommes la CROATIE entre dans la communauté européenne (2013)

bikeuse en Croatie
Samedi 15 septembre, Il fait très beau temps. La température oscille entre 26 et 28° depuis notre départ de la fontiére hongroise nous roulons plein sud. On passe Zagreb la capitale sans s'y arrêter. Nous roulons sur une route tranquille, à travers montagnes, forêts et vallées profondes du centre.  L'après midi nous nous arrêtons pour la nuit au camp de GRABOVAK à 8 Kms avant les lacs de Plitvice. Camping très agréable, emplacements dans les prés et belle promenade dans la forêt par de jolis sentiers très bien ombragés.  Mais quand même assez cher.
Repos car demain sera une journée qu'on espére mémorable avec la visite du parc national de Plitvice et ses lacs ( park Plitvička en langage croate) dans l'espoir d'y voir des ours ou des loups en liberté.
bikeuse en croatie


Dimanche 16 septembre, Dès le matin nous nous rendons au Parc National des Lacs de Plitvice qui se situe à mi-chemin entre ZAGREB et ZADAR.  C'est à la fois le plus vieux des parcs nationaux du sud de l'Europe et le plus grand de Croatie.  Il fut créé en 1949 et est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO Le parc a une superficie de 296 km2 et comprend un ensemble de 16 grands lacs reliés entre eux par 92 cascades et petites rivières qui tombent en gradins sur environ 130 mètres de dénivelé.  Le tout entouré d'épaisses forêts composées principalement de hêtres et de pins qui abritent de nombreuses espèces animales et végétales rares dont les plus connus sont l'ours brun et le loup.  Le parc accueille plus de 900.000 visiteurs à l'année . Un chemin en rondins de bois fait le tour du parc. Hormis quelques aménagements pour les touristes, la nature est laissée à l'état sauvage.  Il est aussi possible de visiter en utilisant un train panoramique et de traverser les plus grands lacs en bateau.Nous avons préféré faire la visite à pied pour découvrir le parc et ses paysages.  Au moins quatre heures de marche. Puis nous avons traversé le plus grand lac intérieur en bateau pour pouvoir continuer jusqu'au point le plus haut du parc.

Dubrovnik fontaine onofrio
Lundi 17 septembre, Nous continuons sur la route intérieure de la Croatie La Croatie centrale est une région vallonnée .  Belles routes montagneuses avec la chaîne de Velebit qui sépare le littoral de l'arrièrepays. Les croates sont friands de porcelets rôtis à la broche.  Tout le long de la route, dans tous les villages, une bonne odeur vous chatouille les narine Nous ne pouvons échapper à la tradition.(voir diaporama).Nous prenons un bus de bonne heure qui nous amène à Dubrovnik que nous allons visiter aujourd'hui. DUBROVNIK, ou RAGUSE de son ancien nom français,  fut autrefois la capitale d'une république maritime connue sous le nom de République de Raguse, avec son histoire vénitienne puis turque. Ses habitants s’appellent encore des ragusains. Elle fut fondée au VIIème siècle. Elle a pour devise : « La liberté ne se vend pas, même pour tout l'or du monde ». 

Entre 1991 et 1993 les deux tiers de ses bâtiments ont été détruits ou endommagés, mais ils ont été restaurés avec soin, grâce entre autres à des fonds étrangers. Dubrovnik, ville close et port  qui déroule ses remparts au bord de l'Adriatique, est redevenu un lieu de villégiature de renommée mondiale riche de par son patrimoine culturel et est aujourd'hui une ville-musée inscrite au Patrimoine de l'UNESCO.  Nous passons le pont-levis et la porte et nous retrouvons sur une belle place avec en son centre  la grande fontaine d'Onofrio qui assurait l'alimentation de la ville en eau de source et servait de réservoir pour les habitants. En savoir plus sur Dubrovnik ici.

Croatie cochon en broche
Il est vrai qu'on ne regarde que le bon coté d'un pays qui s'est reconstruit à neuf à 80% et qui possède une des plus belles côtes d'Europe (adriatique) de la péninsule de Pula à Dubrovnik. Nous repartons plein nord. A visiter impérativement la ville de Trogir d'ailleurs classée a l'UNESCO, pas d'impasse elle est trop belle. Par contre vous pouvez éviter Sibenik où la circulation est infernale. Puis c'est le tour de Split arrêt obligatoire ne serais ce que voir le port (Riva) developpé par Napoléon ou encore la cathédrale et le palais de Diocletien. Nous arrivons le soir a Zadar, c'est une grande ville plus de 80000 habitants jumelée a Romans sur Isère et construite au bord de l'adriatique. Comme toutes les villes touristique elle en possède les fléaux (vols, pickpockets etc...). Aller faire un tour dans l'ancienne ville fortifiée, splendide, et se sera tout. L'hôtel choisi par contre est un des meilleurs qu'on est eu dans ce pays et la restauration digne d'un fourchette Michelin. Seul couac toute l'hôtellerie et la restauration sont tenues par des quinquas, voire plus. Étonnant non, on se demande où sont passé les jeunes croates. Peut être sur toutes les îles du pays.(plus de 1000 parait-il).
compteur du cross bones

Aprés un bon dejeuner et croissants SVP un coup d'oeil rapide a la bécane et on repart toujours plein nord. on décide d'entrer dans les terres en prenant cette fois l'autoroute. Il est tout...vide ce qui permets une petite pointe à 160 en toute sécurité vu que la fine pluie c'est brutalement arrêtée. Quel contraste avec la côte. Direction Rijeka grande ville sous la péninsule de Pula. La pluie remet le couvert. Ça commence a bien faire, le seul avantage c'est que la bécane se lave toute seule. Après un trajet infernal, camions, cars, et les trous dans la chaussée.. La grande ville de Rijeka apparait. Elle nous fait peur et on pousse à la station balnéaire à quelques kilomètres appelée Opatija. C'est Cannes, ville absolument splendide où fleurissent les hôtels 5 étoiles ombragés par des palmiers, des splendides immeubles anciens c'est féerique. On se rabat sur le plus petit hôtel un trois étoiles avec vue sur la mer et le port à faire rêver un artiste peintre. Après visite de la station 3 kms a pied on se paye un super resto italien en bord de mer avec serveurs en livrée. Soupe de poissons et bar frais arrosé de vin blanc italien, un délice. Petite trempette dans l'adriatique et au dodo.

Peninsule de Pula

Départ de l'hôtel 9 h30 pour le tour de la péninsule de Pula. Temps magnifique pour la première fois ou roule en tee shirt. On m'avait dit d'éviter ce coté de la Croatie appelé Istrie, c'est pourtant celui que j'ai préféré en bord de mer. Toutes les petites villes bordant la mer sont splendides et attrayantes au possible. De plus on ne prend pas encore le touriste pour une vache à lait et tous les restos affichent des prix plus que raisonnables. De plus tous les produits de la mer sont frais (encornets, seiche, loup, dorade, turbot...) ce qui n'est malheureusement plus le cas chez nous où le surgelé l'emporte haut la main même sur les villes de pêche. Premier arrêt Pula du nom de la peninsule, ville en bord de mer est située à l'extréme sud. Belle ville avec port et belles plages de part et d'autre sans oublier toutes ses ruines romaines. Dans le temps Pula a été détruite plusieurs fois, et reconstruite.Pendant la seconde guerre mondiale elle etait devenue un point stratégique pour les alliés.

aréne de Porec

On quite Pula et une petite heure plus tard nous voila à Porec où l'on se pose à l'hôtel Pical. Je n'arrive pas à être mécontent tout est parfait, la chambre un bijou avec terrasse, le service super sympathique. La ville étonnante est incontournable, et je me rends brusquement compte ici que la Croatie a une histoire et une culture très fertile et variée. Même Napoléon y avait mis son grain de sel. Visite bien entendu des arènes romaines et ses vestiges avec guide audio en français SVP. Si vous avez le temps visitez toutes les fosses de Porec Marko, Pincin, Baredine...) d'une beauté a couper le souffle Le soir la ville de Porec est tellement animée que vous n'aurez jamais envie d'aller vous coucher. Cela ressemble presque a la fête de la musique chez nous sauf que c'est tous les jours. Et pourtant il n'a a que 10 000 habitants. Fatigués par autant de marche c'est un petit train touristique qui nous ramène à notre hôtel. Le lendemain fin du périple retour par le Slovenie.

Carrousel photos de Croatie

Ci dessus quelques photos de notre périple. Pour arrêter le diaporama mette le souris dessus et vice versa. Ce périple a été réalisé il y a 3 ans avec une Harley Davidson Softail cross bones. Nous y somme revenu l'année derniére a l'occasion du rally européen de Portoroz en Slovénie limitrophe. Ce pays et ceux qui l'entourent mérite une virée en bécane ne serais ce que par leurs plages, les visites diversifiées, le prix correct de leurs hotels et d'excellents restaurants. On y rajoute l'extrême gentillesse de ses habitants.

Bon voyage Mimi et Alain pour tripriders.org