Dubrovnik

Dubrovnik en Harley
Dubrovnik fontaine onofrio

DUBROVNIK, ou RAGUSE de son ancien nom français,  fut autrefois la capitale d'une république maritime connue sous le nom de République de Raguse, avec son histoire vénitienne puis turque. Ses habitants s’appellent encore des ragusains.  Elle fut fondée au VIIème siècle. Elle a pour devise : « La liberté ne se vend pas, même pour tout l'or du monde ». Entre 1991 et 1993 les deux tiers de ses bâtiments ont été détruits ou endommagés, mais ils ont été restaurés avec soin, grâce entre autres à des fonds étrangers. DUBROVNIK, ville close  et port,  qui déroule ses remparts au bord de l'Adriatique,  est redevenu un lieu de villégiature de renommée mondiale riche de par son patrimoine culturel et est aujourd'hui une ville-musée inscrite au Patrimoine de l'UNESCO.  Nous passons le pont-levis et la porte et nous retrouvons sur une belle place avec en son centre  la grande fontaine d'Onofrio qui assurait l'alimentation de la ville en eau de source et servait de réservoir pour les habitants.

Dubrovnik remparts

Nous commençons par faire le tour sur les remparts de la ville . Longs de 2 Kms, larges de 25 mètres et dotés de 16 tours ces remparts demeurent en parfait état et gardent les automobilistes hors de la vieille ville. On peut de la haut profiter d'une vue imprenable et extraordinaire qui nous permet de découvrir la ville mieux que l'on pourrait le faire d'en bas.  Maisons couvertes de tuiles roses (offertes par la ville de TOULOUSE après la guerre), clochers,  cours intérieures. Quand nous descendons des remparts, il est l'heure du déjeuner. Nous nous dirigeons vers un quartier envahi par un grand nombre de restaurants aux terrasses animées.  Nous avons l'embarras du choix.  Et sommes heureux de pouvoir nous reposer un peu après ce tour de ville aérien.  Très bon repas, ce qui ne gâte rien !

Dubrovnik ruelles

L'après midi est consacrée à la visite «  terrestre » de la ville. Première chose qui saute aux yeux : les rues sont pavées de larges dalles en pierre de Brac, polies et satinées par les siècles et les pas des promeneurs. C'est absolument magnifique et unique.  On verra d'ailleurs le même dallage dans la plupart  des  vieilles villes de Croatie. Nombreuses églises et autres édifices religieux, musées, palais et couvents, belles maisons patriciennes bordant la grande rue principale.  Nombreuses ruelles très étroites et très escarpées jalonnées de petits restaurants, de bars et de petites boutiques diverses qui par des escaliers pittoresques partent à l'assaut des remparts.  

Dubrovnik interieur

Les rez-de chaussée des immeubles étaient réservés aux commerces et toutes les boutiques avaient adopté le même style : une arche surplombe la vitrine et la porte dans un même cadre.  C'est très sobre, répétitif, mais en même temps très élégant.
Nous allons ensuite dans les rues plus reculées et abandonnées par les touristes car on n'y trouve pas toutes les boutiques tant attractives par la majorité des touristes. Il y règne une ambiance très feutrée.  C'est très agréable et on profite d'un cadre authentique que l'on peut admirer tranquillement. On trouve une grande symétrie dans l'architecture et une grande uniformité de matériau (la pierre blanche). 

Dubrovnik le port

Un peu plus loin, un ouverture dans le  mur des remparts nous laisse voir le petit port touristique en dessous. 
Nous repartons par un temps magnifique encore et longeons la côte en corniche qui nous permet de surplomber Dubrovnik et profiter d'une vue d'ensemble après une petite grimpette. Pas question de rater une photo pareille !!
Nous continuons et à la sortie de la ville surplombons maintenant le port marchand où sont accostés deux bateaux de croisière immenses, qui paraissent encore plus gigantesques dans un port si petit. Sur le quai nous voyons une file de bus attendant les passagers pour la visite de Dubrovnik. Heureusement que pour nous la visite est terminée !

presqu’île de Peljesac

S'il vous reste un peu de temps libre je vous engage a vous rendre sur la presqu’île de Peljesac en continuant votre route plein nord ouest.Nous avons fait le tour de la presqu’île de Peljesac qui s'étend sur près de 62 kms. Montagnes rocheuses couvertes de maquis. Des pins, des palmiers, des orangers et des plantes exotiques.  Et des vignes produisant des vins parmi les meilleurs du pays.  A midi nous nous arrêtons au port de MALI STON pour acheter moules et huîtres du cru. Un régal pour nous qui en sommes très friands. Très jolis paysages, une superbe végétation et le village protégé par  sa « muraille de Chine « voir photo. C'etait un conseil mais ce n'est plus le sujet.

Bon voyage Mimi et Alain pour tripriders.org

Pour vous situer Dubrovnik en rouge le trajet que nous avons fait en Harley Davidson
carte Croatie trajet motos