google-site-verification=B5uFALPyasjrsslnKlk8HYOXgfFCr0drTw49CdXhUSQ

  European Bike Week de Faaker see en Autriche  

Rassemblement confirmé par Harley Davidson du 7 au 12 septembre 2021

Faaker see envahi de motos tous les septembre
 C'est quoi Faak au fait? Faaker see c'est le lac autrichien autour duquel on tourne tous dans le sens inverse des aiguilles de ma montre et Faak am see c'est le village qui va avec, une petite bourgade de Carinthie somnolente et sans prétention qui se métamorphose brutalement en une gigantesque kermesse. Ca ne vous fait pas penser a Sturgis?  Et cette petite ville réussi l'exploit de mélanger la convivialité, la fiesta, la bonne zique, la bonne chère et des paysages époustouflants. On ne s'en lassera jamais. Important: chaque photos possède un carrousel plus ou moins lent le zoom est possible par clic sur la photo choisie.

Départ de Montpellier

Harley Springer au depart de Faak

Photo de notre premier voyage à Faak il y a 18 ans

 Bon a savoir: notre trip Montpellier - Faaker see 1200kms. Arrêt au camping le Wien a Peschiera (Italie). Arrivée à Porstchach pension de famille Bartos. Retour: arrêt à Ovada (milieu trajet) au 4 étoiles Belforte il brade leur prix le dimanche. Attention ils n'ont pas de restaurant, prévoyez. L'essence est très chère en Italie faite le plein en Autriche et en France. En Autriche pensez à votre vignette autoroute à coller bien visible. Attention aux centaines de tunnels vers Gênes les ritals on tendance à te raser la bécane. La totalité du voyage, autoroute, essence, hôtels, repas et divers sur la semaine à 2 personnes nous a coûté 1200 euros en 2017, ce qui n'est pas une paille.

Un monde fou

Une parade de 20 km de longueur

 Pas besoin d'être Thomas Pesquet pour déménager sur une autre planète ici tu y es! Un lac où tu pourrais mouiller un porte-avions et un canton aussi grand que Courchevel le tout squatté par 150 000 bikers venus du monde entier. Un océan de multi couleurs avec comme point commun Harley Davidson et ses chromes. Ici tout ce qui ne brille pas étincelle, lunettes de soleil obligatoires pour ne pas t'abîmer les yeux sur les projections diverses et quelques bouchons d'oreilles pour les pots Vance et Hines ou autres drags ou supertrapp.
Toute la région des Kârnten est en effervescence et c'est peu de le dire.

Une parade hallucinante

Diapo en carrousel rapide

 Une des particularités est indéniablement sa parade du samedi midi, une des plus imposante du monde (il n'y en a pas à Sturgis) où quelques milliers de bécanes pour la plupart déguisées avec une imagination qui frôle le génie artistique. Sûr que ce n'est pas fringué comme ça que tu irais a une réunion de parents d'élèves. Faak c'est aussi la rencontre avec tous les potes perdus de vue depuis l'année dernière, on s'étreint fort, on s'embrasse comme au terme d'une prise d'otages on se congratule souvent dans une langue dont souvent on ne comprend pas un traître mot sauf les mots cigarillos, chopper, beer, rock, gogos danseuses ou Kanterbrau.

Des motos époustouflantes

Diapo en carrousel rapide

 Enfin les amoureux de machines de qualité seront comblés. Au village Harley un spectaculaire show bike est a voir absolument, puis à Arneitz village un lieu féerique où une multitude de customisers vous présentent leurs bécanes certains atteignant des sommes astronomiques, le show bike ici est parrainé par Customs chrome. Enfin le must du must au casino de Velden l'exposition de Fred Kodlin, le mac Gyver du bagger, très kitch, lui il ne se mélange avec personne mais pas d'impasse sur son expo ouverte tous les jours jusqu'à minuit. Ambiance de folie assurée mais le lieu est plus apaisant pour ne pas dire bourgeois. Ici les SDF ont tous des sacs Vuitton à la main. Méfiance quand même car ce calme est souvent artificiel et la fumée des burns est notoire sur vos narines et poumons.Il est a noter qu'a Velden c'est monté au bord du lac un village Harley tout neuf tout propre.

La musique partout

 La zique du grand art, regardez la vidéo ci-dessous pour vous en convaincre, on est loin de Sacha Distel un matin sur Nostalgie MDR! par contre la sono a rendu sourd 2000 épileptiques. J'ai d'ailleurs eu le privilège de visiter en connaisseur le pupitre cosmique de la sono: une centrale atomique de 40000 W avec couleur rouge clignotante prioritaire. J'ai oublié de vous relater qu'ici les entrées sont à zéro euro donc gratuit.

Les filles plus belles que jamais

 Il y a aussi les gogos danseuses d'Arneitz mais ici sous chapiteau dont le filtrage des entrées est protégé par deux descendants d'Attila.

Zone d'Arneitz 

 Première opération en arrivant tu fais le tour du lac (5 bornes) pour te familiariser avec les attractions, attention tous dans le même sens celui inverse des aiguilles de ta montre. Tu verras d'abord le village Harley, le plus vaste, où trône toute ton imagination, ensuite le petit village Indian suivi par le très fréquenter "Arneitz" lieu de villégiature des bikers purs et durs avec une gigantesque cafet qui te sers les repas au poids et des sandwichs de la taille d'une planche de surf. C'est ici que trône le plus grand camping donnant sur le lac. La passerelle en son centre te permets les plus belles photos.

Zone Harley Davidson

Le Village Harley c'est la base de cette gigantesque kermesse et c'est aussi la zone la plus importante. Elle regroupe beaucoup de restaurants sur le haut, beaucoup de boutiques et surtout un maximum de concessions Harley d'Europe. C'est ici que vous verrez la scène principale de l'european bike week où passent les groupes les plus connus. Plus bas vous verrez un gigantesque parking où trône le futur bike-show et tout autour des boutiques pour la plupart hétéroclites où se côtoient l'Adria chapter avec un vendeur de tentes ou encore un restaurant asiatique avec une saucisse au lard autrichienne. C'est ici sur l'entrée que vous avez le bar Harley Davidson qui est assiégé par tous les chapters d'Europe quoique le bar de ces derniers (H.O.G.) se tînt côté scène principale.

Et on mange et on dort où?

 La tente c'est gratuit sauf dans les campings officiels, sinon une foultitude d'hôtels ou pension de famille dont les prix décroissent en fonction de l'éloignement. Je vous donne une super et sympathique pension à 70 euros (with breakfast): pension Bartos à Portschach (ou Kragolinig). Laissez moi quand même ma chambre. Au niveau restauration soit dans la concentration soit les dizaines de restaurants autour aussi bons les uns que les autres. A noter la gigantesque cafet d'Arneitz qui vous fait payer au poids.

Velden city

 Velden l'incontournable petite ville à quelques bornes de Faaker see où se rassemble le gratin bourgeois Harley, normal ya un casino et un hôtel 10 étoiles en face . Ici même les clodos se baladent avec des sacs Vuitton et des Rolex aux poignées mais c'est aussi ici que c'est installé Fred Kodlin le dieu de la customisation allemande. Rappelez vous les roues sans frein visible, ou sans moyeux. Ce constructeur de bécanes et d'accessoires en tous genres s'installe tous les ans de l'européan bike week dans la grande salle du casino de Velden et y expose ses dernières nouveautés. La photo ci-dessus un de ses baggers à suspension hydropneumatique prit sur le vif des projos.

Beautés régionales

 Pour finir que faire dans le coin quand on y reste longtemps: on s'inscrit à l'Adria Chapter qui va vous balader partout même à Ljubljana capitale de la Slovénie toute proche. On visite l'incomparable Minimumdus de Klagenfurt et l'île de Maria Wôrth sur le lac worthersee. On escalade la pyramiden kogel avec un ascenseur gordini et ensuite retour au lac de Faaker see où je donne mon lieu favoris le "Taborhôhe". Ici c'est le point de vue remarquable du lac mais pas que, installes-toi au bord du précipice et commande une planche de charcutaille avec un verre de vin rouge pour moins de 15 euros tu vas friser l'indigestion. Par contre il n'y a que les cowboys qui montent vu l'état du chemin, prudence.

Le retour et les amis

 Le retour fut un calvaire jusqu'à la Méditerranée vu la quantité d'eau qu'on a prise sur la tronche, un vrai châtiment biblique. Ça nous rappellais un retour dans les années 2003 avec mon springer et Mimi derrière où j'avais été obligé de me caler dans les traces d'un semi-remorque pour éviter l'aquaplaning. Je pense que mon ange gardien doit carburer à la vodka pour passer à travers tout ça sans encombre ni peur. Regardez la photo ci-contre on double un courageux Polonais partit avec son fils au Faak, attendrissant non. Moi qui vois la vie sur une plage un Ricard dans une main et un havane dans l'autre sur ce coup c'était thalasso perpétuelle et ampoules aux 2 mains. Seul avantage la bécane est propre comme un euro neuf. Nos meilleures vidéos groupées ci-dessous.

____________

Notre vidéo tournée sur place

Maintenant vous savez presque tout, la route vous est ouverte profitez-en jamais vous ne rencontrerez une concentration bikers de cette qualité.

Bon voyage et prenez soin de vous

Alain et Mireille Klein pour triprider

_____________