Faaker see European Bike Week

Faaker see cette petite bourgade autrichienne sans prétention,  respectable et un peu somnolente se métamorphose subitement en une gigantesque kermesse à l'arrivée de milliers de bikers tous les début septembre depuis 20 ans maintenant. On lui a refilé le nom d'European Bike week et c'est devenu de nos jours le plus gigantesque rassemblement de bikers d'Europe.

L'emplacement

Faak-panorama

Pas besoin de Thomas Pesquet pour déménager sur une autre planéte ici tu y es! Un lac où tu pourrais mouiller un porte-avions et un canton aussi grand que Courchevel le tout squatté par 150 000 bikers venus du monde entier. Un océan de multi couleurs avec comme point commun Harley Davidson et ses chromes. Ici tout ce qui ne brille pas étincelle, lunettes de soleil obligatoires pour ne pas t'abîmer les yeux et quelques bouchons d'oreilles pour les pots Vance et autres drags ou supertrapp.Toute la région des Kârnten est en effervescence et c'est peu de le dire.

Modalités

Faak-scéne-principale

Première opération en arrivant tu fais le tour du lac (5 bornes) pour te familiariser avec les attractions, attention tous dans le même sens celui inverse des aiguilles de ta montre. Tu verras d'abord le village Harley, le plus vaste, où trône toute ton imagination, ensuite le petit village Indian suivi par le très fréquenté "Arneitz" lieu de villégiature des bikers purs et durs avec une gigantesque cafet qui te sert des repas au poids et des sandwichs de la taille d'une planche de surf. Tout cela agrémenté de nombreux bistrots, pensions, hôtels, boutiques et j'en passe... C'est au village Harley que la scène principale est montée et attire un monde de "ouf", photo ci-dessus.

La parade

Faak-parade

La parade  du samedi midi est réputée la plus grande et la plus marrante d'Europe. Colossal est le terme le plus approprié. Si tu es spectateur il te faudra plus d'une heure entre le premier et le serre-file. Des tenues et des déguisements comme personne n'en portent jamais, les mamans ont dù tricoter longtemps pour un tel résultat, certain avec des looks dignes du cirque Pinder et tout ceci sous les yeux de tous les habitants des bourgades traversées venus saluer leurs envahisseurs. On se serait cru au passage du tour de France cycliste. Après mettre faufilé dans la circulation comme un demi de mêlée de rugby, j'ai réussi à me poser au bon endroit pour faire une vidéo intégrale de cette parade visible en fin de reportage.

Velden Village

Faak-velden

Velden l'incontournable: petite ville a quelques bornes de Faaker see où se rassemble le gratin bourgeois Harley, normal ya un casino et un hôtel 10 étoiles en face . Ici même les clodos se baladent avec des sacs Vuitton et des Rolex aux poignées mais c'est aussi ici que c'est installé Fred Kodlin le dieu de la customisation allemande. Rappellez vous les roues sans frein visible, ou sans moyeux. Ce constructeur de bécanes et d'accessoires en tous genres s'installe tous les ans de l'Européan bike week dans la grande salle du casino de Velden et y expose ses dernieres nouveautés. La photo ci-contre un de ses baggers à suspension hydropneumatique prit sur le vif des projos. 

Le village Harley Davidson

Faak-village-Harley

C'est la base de cette gigantesque kermesse et c'est aussi la zone la plus importante. Elle regroupe beaucoup de restaurants sur le haut, beaucoup de boutiques et surtout un maximum de concessions Harley d'Europe. C'est ici que vous verrez la scène principale de l'European bike week où passent les groupes les plus connus. Plus bas vous verrez un gigantesque parking où trône le futur bike show et tout autour des boutiques pour la plupart hétéroclites où se côtoie l'Adria chapter avec un vendeur de tentes ou encore un restaurant asiatique avec une saucisse et du lard autrichien. C'est ici sur l'entrée que vous avez le bar Harley Davidson qui est assiégé par tous les chapters d'Europe malgré que le bar de ces derniers (hog) se tînt côté scène principale.

 Village Arneitz

 Faak-Village-Arneitz

Antithèse de Velden et du village Harley, ici c'est le lieu des vrais bikers purs et durs, sans étiquette, une passerelle te permet de franchir facilement la route encombrée par des miliers de 2 roues et ceci continuellement même la nuit. Cette passerelle est la bénédiction des photographes qui font même des trous dans les bâches pour passer leur téléobjectif. Les gogos danseuses de Faak sont bien sur ici mais moralité autrichienne oblige elles sont dans un chapiteau tout en haut du village. 25 poupées barbie te font un show érotique à te couper la chique ici le tiercé gagnant c'est visage, poitrine, fesses, on s'encanaille tout de noir vêtu pour passer inaperçu et... on rencontre des potes non vus depuis 2 ans, faut le faire.

Minimumdus de Klagenfurt

Faak-minimumdus-Klagenfurt

Pour finir que faire dans le coin quand on y reste longtemps: on s'inscrit à l'Adria Chapter (merci du tuyau Chantal) qui va vous balader partout même à Ljubljana capitale de la Slovénie toute proche. On visite l'incomparable "minimumdus" de Klagenfurt et l'île de Maria Wôrth sur le lac Worthersee. On escalade la pyramide Kogel avec un ascenseur "gordini" et ensuite retour au lac de Faaker see où je donne mon lieu favoris le "Taborhôhe". Ici  c'est le point de vue remarquable du lac mais pas que, installes-toi au bord du précipice et commande une planche de charcutaille avec un verre de vin rouge pour moins de 15 euros tu vas friser l'indigestion. Par contre il n'y a que les cowboys qui montent la haut vu l'état du chemin, lancez-vous... Pour voir quelques reportages sur le minimumdus de Klagenfurt c'est ICI.

C'est terminé

Faak-bikers-en-famille

Le retour fut un calvaire jusqu'à la Méditerranée vu la quantité d'eau qu'on a prise sur la tronche, un vrai châtiment biblique. Ça nous rappelais un retour dans les années 2003 avec mon springer et Mimi derrière où j'avais été obligé de me caler dans les traces d'un semi pour éviter l'aquaplaning. Je pense que mon ange gardien doit carburer à la vodka pour passer à travers tout ça sans encombre. Regarder la photo ci-dessus on double un courageux polonais partit avec son fils au Faak, attendrissant. Moi qui vois la vie sur une plage un Ricard dans une main et un Havane dans l'autre sur ce coup c'était thalasso perpétuelle et ampoules aux 2 mains. Seul avantage la bécane est propre comme un euro neuf. Nos meilleures photos en diaporama ci-dessous. Merci aux Kabular's  de nous avoir supporté et notamment André, Jean Marie, Michel, Luc et Anne.  À l'année prochaine les amis. Mimi et Alain pour www tripriders.org

Carrousel de nos meilleures photos

On a tourné la totalité de la parade

Notre vidéo d'un aperçu global