Mexique

Carnet de Voyage Suzanne et Jean B. 

Mexique Chichen Itza

3700 kms en voiture de tourisme de location.

Jeudi 07 mars 
Pour ce voyage, nous sommes avec un couple d’amis, Jacques et Nicole R. 
Départ de MONTPELLIER à 7h30. Arrivée à MIAMI en FLORIDE à 15h, heure locale  (Décalage avec la France 6h.). Continuation sur CANCUN (Mexique) où une mauvaise surprise nous attend : Jacques et Nicole n’ont pas leurs bagages ! Déclaration de perte.  La Cie Aérienne leur alloue quelques dollars pour acheter l’indispensable, disons le minimum… Ils nous demandent l’adresse de notre destination.  Impossible puisque nous n’avons pas de réservation et allons à l’aventure ! Donc, ils prennent le N° de téléphone de nos amis et leur demandent de signaler  chacun de nos déplacements. Ils appelleront lorsque les bagages seront arrivés et nous les feront apporter où nous serons.  
A l’impossible nul n’étant tenu, nous allons récupérer nos véhicules de location : deux coccinelles blanches. Là au moins nous ne sommes pas déçus. Et nous partons pour chercher l’ »Hôtel Américain » à CANCUN dans le Yucatan où nous passerons notre première nuit.  
 
Vendredi 08 mars   
Pluie torrentielle toute la nuit, et aujourd’hui encore.Départ pour la route côtière.  Arrêt à PUERTO MORELOS, petit port simple et sympa.  Assistons à l’arrivée des pêcheurs : magnifique pêche, y compris un gros requin d’au moins deux mètres de long. Déjeuner à la jolie posada (auberge) toute blanche du village. 

Mexique touristique


Nous continuons sur TULUM et faisons quelques achats pour pique niquer dans nos chambres le soir , ceci réduisant le nombre de nos repas à l’hôtel (par mesure d’économie !). Nuit à l’hôtel « Etape Routard »..   
Pas de nouvelles des bagages ……. 
 
Samedi 09 mars 
Petit déjeuner américain, excellent et très copieux (un vrai repas).  
Allons ensuite visiter le site archéologique de TULUM dans la péninsule du Yucatan.  Temple surplombant la mer turquoise  des Caraïbes, situation qui lui donne un charme particulier, très romantique,  Contrairement aux autres sites maya, les pyramides de TULUM sont de petite taille.  C’est sur ces côtes près de TULUM que débarquèrent les conquistadors espagnols parait-il. 

Mexique touristique Tulum

Comme ce sera toujours le cas, nous trouvons autour des sites toutes sortes de petites merveilles artisanales locales. Tout est  très coloré, des tapis aux chapeaux mexicains, poteries et j’en passe… 
Ensuite, près d’un  petit village, nous assistons sidérés à un spectacle extraordinaire : la danse des voladores (hommes volants ou  « hommes oiseaux »), acrobatie rituelle.  Après s’être lancés du haut d’un mat de 30 mètres, les pieds ligotés la tête en bas pendant que le mat tourne, les 4 voladorès accomplissent 13 tours chacun, soit 52 tours, le nombre de semaines du calendrier solaire.aztèque. Le 5ème reste perché sur une plateforme très fine, à 30 mètres du sol.  Il est debout et il joue de la flûte.  Le vertige, il ne connaît pas !   

Mexique touristique Cpoba

Retournons ensuite déjeuner dans une sympathique posada où, alors que nous faisons un déjeuner typique un coursier arrive avec les bagages de nos copains.  Quel soulagement ! 
L’après midi visite d’un autre site : COBA. Enfoui dans la jungle, il s’étend sur plusieurs Kms de long.  C’est d’ailleurs le plus vaste site maya. Mais il n’a  pas encore été découvert entièrement car il est difficile d’y pénétrer pour faire des fouilles.   
On peut voir à l’entrée et au centre  deux terrains de jeu de balle.  Le long de ces terrains, des bas reliefs représentant des joueurs de balles et des crânes humains.  Les parties de jeu se déroulaient en fonction du calendrier astronomique afin d’y implorer et de satisfaire les dieux par des sacrifices humains.   Il s’agissait d’après les archéologues  plus d’une cérémonie que d’un sport dont l’enjeu était la vie !  La tête du capitaine de l’équipe «  gagnante «  (probablement  d’après certains chercheurs)) était tranchée par le capitaine de l’équipe perdante, en sacrifice pour les dieux.   Car pour un Maya c’était un suprême honneur.  
Nous grimpons sur la pyramide, haute de 24 mètres, d’où nous avons une vue splendide sur la jungle environnante.  

Mexique touristique

Ensuite tournons pas mal pour dénicher un hôtel pour la nuit.  Finalement, nos efforts sont récompensés au-delà de nos espérances. Nous nous installons  à l’hôtel du « Club MED ».  La grande classe, dans un environnement de charme.  Nous avons un appartement « connect-room », c’est à dire que nous avons une chambre pour chaque couple avec, entre les deux, une salle de bain commune.  Ce qui diminue grandement le prix

Mexique touristique

Dimanche 10 mars 
Toujours température douce.  Petit déjeuner sur place au « Club MED » dans un cadre idyllique qui nous fait commencer la journée dans les meilleures conditions.  
Puis départ pour CHICHEN ITZA où nous déjeunons au village près du site, dans une petite posada sympathique avant de visiter le site archéologique. 
CHICHEN ITZA était probablement le principal centre religieux du Yucatan et reste aujourd’hui l’un des centres archéologiques les plus importants et les plus visités de la région.  Les Conquistadors espagnols en avaient fait la première capitale du Yucatan. En de nombreux endroits on peut déceler des traces de peinture qui révèlent que, contrairement à l’aspect uniformément gris du site que nous voyons, il avait été autrefois peint de couleurs vives. 
L’édifice le plus important et le plus spectaculaire du site est une grande pyramide en terrasse appelée Castillo par les Conquistadors espagnols.  D’une hauteur de 24 mètres, il ne s’agit pas de la plus haute de la région, mais c’est celle qui est dans le meilleur état de conservation. 

Mexique touristique Chichen itza

Site très spectaculaire.  Au sommet de la pyramide, on peut voir les autres édifices du site ainsi que la forêt environnante.  La pyramide a une base carrée et une vocation calendaire.  En effet, la civilisation maya a développé à un degré très avancé l’astro-architecture qui consiste à allier les connaissances astronomiques au savoir faire architectural.
Grimpette très sportive jusqu’au sommet de la pyramide.  La pente des escaliers est très raide et il faut monter en travers (il en sera ainsi dans toutes les pyramides) car les escaliers ont à peine la largeur d’une chaussure posée de travers.  Et malheur à ceux qui ont le vertige.  
Je lis le routard pendant que Nicole, qui a le vertige, s’accroche à la corde qui court de bas en haut sur le milieu des escaliers afin de pouvoir s’y tenir si nécessaire. Il ne faut surtout pas qu’elle regarde en bas !!  Mais elle a beaucoup de cran et, pour rien au monde, ne raterait le spectacle qu’offre cette ascension !  
Une parenthèse : il parait qu’il est maintenant interdit de monter sur la pyramide, à cause de plusieurs décès.  Nous avons donc eu la chance, à l’époque de notre voyage, de pouvoir y accéder. 

Mexique touristique

Le soir nous allons dans une petite posada tenue par des mexicains.  Pas terrible !! Les cafards descendent du plafond le long du flexible de la douche.  Inutile de dire que ce soir nous nous passerons de douche. Et en plus, un matelas posé sur un caisson de ciment nous offre un confort tout à fait spartiate. Nous ne reviendrons pas demain soir ….. 
 
Lundi 11 mars 
Dans la matinée nous nous arrêtons à IZAMAL, petite ville au style colonial peinte en jaune comme le superbe couvent de San Antonio à l’immense parvis, l’un des premiers et des plus importants sanctuaires catholiques de la Nouvelle Espagne.  Celui-ci fut bâti avec les pierres d’une pyramide maya.  Chaque 15 août on y célèbre la Vierge d’IZAMAL.  A côté se trouve l’église.  

Mexique touristique izamal

Des calèches, tirées par des chevaux et décorées de tableaux représentant la Vierge, promènent les visiteurs dans les rues, les places et les parcs de la ville. 

mexique caleche

Mais nous préférons nous promener à pied au hasard des rues où nous pouvons flâner à notre rythme et ensuite nous mêler à la population locale et faire  nos emplettes dans le petit marché typique qui se trouve sur le joli « zocalo » (place) 

Mexique touristique izamal

Nous déjeunons ensuite à l’italienne à MERIDA, dans un patio à l’espagnole après avoir galéré dans la traversée laborieuse de la ville où l’on retrouve l’architecture coloniale dans le centre et la modernité tout autour.  
Nous nous arrêtons pour dîner et dormir à UXMAL dans un hôtel hacienda style colonial : beau patio, piscine, un charme fou. Des violonistes jouent dans le jardin autour de la piscine. Et ce soir, changement de programme : nous décidons de ne plus pique niquer dans nos chambres.  Il faut dire que nous nous sommes aperçus, étant donné les prix modiques des restos et des hôtels, que cela nous revenait plus cher que de dîner à l’hôtel !  Donc pourquoi nous compliquer la vie et nous priver d’un tel luxe. 
Cela tombe bien car nous nous trouvons dans un hôtel très classe (nous ne  nous en doutions pas) :  dîner dans le patio, le garçon se tenant derrière nous et attendant que nous finissions nos verres et nos plats pour nous servir !! Nous nous regardons en coin  tous les quatre et avons un mal fou à retenir nos rires.   

Mexique touristique uxmal

(Et je n’ai pu résister au plaisir de photographier les jolis figurines « dames » et « messieurs » pour les toilettes de l’hôtel !) 
 
Mardi 12 mars 
Nous avons très beau temps depuis notre arrivée, excepté le premier jour à CANCUN.  Aussi nous pouvons profiter au maximum.  Aujourd’hui nous visitons le site d’UXMAL que nous n’avons pas eu le temps de voir hier.  
UXMAL, site remarquable,  est l’ensemble le plus important du Yucatan avec CHICHEN ITZA.  Il est très pittoresque, dans un paysage vallonné. C’était une capitale politique, militaire et religieuse maya. Sa Pyramide du Devin est la seule pyramide semi elliptique. En fait ce sont cinq pyramides qui furent construites successivement l’une sur l’autre pour atteindre au final 35 mètres de hauteur. Encore une ascension vertigineuse et une vue sublime. 

Mexique touristique Labna

Nous enchaînons les visites et n’arrêtons pas de nous extasier.  C’est extraordinaire ! Nous allons maintenant à la zone archéologique de LABNA, centre de cérémonie en ruines.  Nous sommes toujours dans le Yucatan.  Site peu touristique.   .

Mexique touristique Labna

Matinée bien remplie ! Nos jambes n’ont pas chômées. Et nous en avons pris plein les yeux. Nous nous arrêtons ensuite à ULTUN dans un petit resto perdu dans la jungle. 
L’après midi, raid de 343 Kms. Aucun hôtel en vue jusqu’à BACALAR où nous trouvons enfin très tard un petit hôtel en bordure de la lagune. Les terrasses, pleines de fleurs, descendent jusqu’à l’eau. Le soir le dîner nous est apporté sur la terrasse de notre chambre, avec vue plongeante sur la lagune.  Un rêve ! 

Mexique touristique Chetumal

Mercredi 13 mars 
Départ pour CHETUMAL, ville frontière avec le BELIZE (ex HONDURAS Britannique), jolie ville entièrement  étudiée et reconstruite par des urbanistes après sa destruction par un ouragan. Promenade le long de la corniche, au bord de la mer des Caraïbes.  Superbe végétation tropicale sous un magnifique soleil.  Un enchantement.   
Mais nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas rencontré de camping car au BELIZE.  En effet, nous croisons un véhicule insolite et tout à fait original …. un camping car à la mode tropicale ? 

Mexique touristique akumal


Nous déjeunons encore une fois au bord d’un lagon paradisiaque, la lagune de Cénote Azul.  Nous faisons un vrai festin de poissons .  Le déjeuner terminé,  petit plongeons dans le lagon d’un bleu éclatant et farniente au bord de l’eau.

Jeudi 14 mars 
Chaud, très  chaud ! 
Arrivée à AKUMAL en fin de matinée. Baignade dans un autre lagon aux eaux bleu turquoise, le lagon de Yal Ku., puis déjeuner au bord de la plage dans une superbe baie.  
Nous nous installons le soir à la posada Armor à PUERTO MORELOS où nous sommes déjà passés et avons déjeuné au début de notre périple.  Soirée très sympathique.  Nos chambres donnent sur un joli jardinet.  Allons nous promener au bord du petit port très simple, authentique, sans touristes.  Ce qu’on est bien ! Nous avons eu une journée très relax. 
 
Vendredi 15 mars 
Départ pour l’Isla Mujeres ou Ile des Femmes  Nous prenons le bac à 11h15. Nous visitons l’île et déjeunons sur la plage de LANCHEROS où des pêcheurs ont installé des paillotes sous les cocotiers et proposent de délicieux poissons frais pêchés , grillés au feu de bois.  Mangeons un énorme mérou à tous les quatre (il y en avait pour 8 !). Mais nous viendrons rapidement à bout de ce plat aux dimensions impressionnantes. Badigeonné avec la chair d’un fruit exotique, le « chico zapote », c’est un tel délice. Un vrai festin ! 

Mexique touristique

Ensuite visite du Parc National d’El Garrafon , réserve de poissons tropicaux.  Avec son aquarium et son petit musée. Beaucoup de poissons multicolores.  
La beauté de ses plages, de ses paysages, le bleu intense et lumineux de la Mer des Caraïbes , font de cette île un coin paradisiaque. 

Mexique touristique Garrafon

Nous reprenons le bac en fin d’après midi et retournons à la même posada..  Le soir, diète ….. Nous avons bon appétit, mais quand même, il faut être raisonnables !! 
 
Samedi 16 mars 
Déjeuner très, très copieux .  Ce n’est pas demain que nous allons pouvoir faire le régime !  Puis visite de la zone hôtelière de CANCUN, tout le long de la lagune.  Des palaces, des résidences de luxe, des plages de sable blanc, des cocotiers, une mer turquoise…… les Caraïbes !!  tels que l’on nous les montre à la télé et sur les magazines. 
Déjeuner à notre posada .  Excellent,  patronne très avenante, cadre exotique (Nous aimons bien ce style familial, simple et accueillant) .  L’après midi farniente.  Préparation de nos sacs pour l’avion du lendemain car nous quittons la presqu’île du Yucatan pour le sud du Mexique.

 
Dimanche 17 mars 
Après avoir déposé nos véhicules, nous prenons l’avion à CANCUN à 9h40.  Survolons une belle région.  Jolie arrivée sur OAXACA après trois escales.  Récupérons deux nouvelles « coccinelles » rutilantes pour la suite du voyage, une blanche pour Jacques et Nicole et une rouge pour nous. 

Mexique touristique airport Cancun

L’après midi nous commençons la visite de la très belle ville de OAXACA.  A 500 Kms au sud de MEXICO, perchée à 1500 mètres d’altitude,  
OAXACA est l’un des joyaux du Mexique, classée au Patrimoine de l’Humanité. Extrêmement vivante,  c’est un excellent concentré de tout ce que l’on peut trouver dans une ville mexicaine. Ville de culture au cœur indien. Son centre ville compte de nombreux édifices hérités de l’époque coloniale.  
Egalement ville historique importante du Mexique car c’est la ville natale du Président mythique le plus connu  de la République mexicaine, Bénito JUAREZ , unique président indigène de la République depuis sa création, qui oeuvra beaucoup en faveur de la mixité sociale. 
Son « zocalo »  très ombragé,  très agréable, offre une image très animée où il fait bon se promener et profiter d’une ambiance rafraîchissante et colorée. 

Mexique touristiqueOaxaca

Nous allons ensuite visiter la superbe église de Santo Domingo, construite par les Dominicains, chef d’œuvre du style mexicain baroque.  Plafonds magnifiques, très beaux retables.  Il ne reste pas un cm2 non recouvert d’or ou doré sur tous les murs de l’église.  Ensemble impressionnant.  
Quand nous sortons de l’église une chorale est en train de terminer une démonstration.  Nous nous arrêtons et les regardons. Quand ils ont terminé de chanter, le chef de chorale nous aperçoit. Il s’approche de nous pour nous souhaiter la bienvenue et nous demander d’où nous venons ?  (Tiens, nous avons tellement une « tête » de touristes ? !).   Voyant que cela nous a plu il nous dit que la chorale va interpréter un chant en notre honneur. Quelle gentillesse, nous n’en revenons pas et sommes ravis. 

Mexique touristique zocalo

Le soir nous mangeons sous les arcades du « zocalo ». Très grande animation, rires chants, musique, beaucoup de monde, ambiance extraordinaire.  Très difficile de nous trouver une table.  Enfin nous nous installons (ne parlons pas de l’attente pour arriver à attirer l’attention d’un serveur… !). Menu : « sopas seco « (soupe sèche ?) et spaghettis (nouvelle attente ….on n’est pas pressés ici … 
Enfin, la commande arrive :  un plat bien consistant de riz et pois/carottes.  Croyant à une erreur, nous disons au serveur que ce n’est pas ce que nous avons commandé.  Mais il nous répond   « si, si », c’est bien de la soupe sèche . Pour être sèche, elle l’était en effet. Le problème c’est qu’après nous avions commandé des spaghettis croyant manger un potage avant!.  Repas léger !!  Petite surprise qui n’est pas rare lorsque l’on ne connaît pas la langue. Nous avons bien ri de notre méprise. 
Nuit dans une hacienda transformée en hôtel.  Superbe ancienne demeure coloniale avec frais patio, fontaine au milieu et  meubles anciens.  Pas la même classe que le repas ! 

Mexique touristique

Lundi 18 mars 
Direction le petit village indien de MILTA. 
Visite du site archéologique, caractérisé par ses blocs gravés finement de dessins géométriques très complexes, identiques à ceux des frises grecques.  Les mosaïques de pierre sont ajustées avec précision, sans mortier et les joints, malgré le temps, restent parfaits .  On en compte 100.000 morceaux (nous n’avons pas vérifié, nous leur faisons confiance !). 

Mexique touristique Milta


L’Eglise San Paolo, véritable joyau de style colonial, a emprunté les pierres qui la construisent au site archéologique .  La palissade qui entoure le site est constituée de cactus cierge plantés très serrés. 

Mexique touristique

Un petit marché artisanal jouxte l’ensemble.  Jacques et Jean s’y achètent un magnifique chapeau de paille de maïs qu’ils ne quitteront plus de tout le voyage et qui leur donne un air très couleur locale et s’avèrera très utile lors des visites sous un soleil implacable.   Il l’emmèneront d’ailleurs en France , fièrement suspendus à leur cou pendant le voyage en avion ….. Moi-même j’achète de jolies poupées bariolées qui trônent toujours au milieu du pare-brise de notre camping car.

Mexique touristique arbre Tule

Au passage,  nous nous arrêtons pour admirer l’arbre de TULE, un cyprès gigantesque où pourrait entrer un camion dans le tronc. Vieux de plus de 2000 ans, il mesure 40 mètres de haut et 24 mètres de circonférence.  Il est situé devant l’Eglise Santa Maria de TULE. 

Mexique touristique Tule


C’est à TULE que nous trouvons ensuite un petit « comedor » familial mexicain (restaurant ) où nous déjeunons. Au menu poulet « écrasé » cuit au barbecue et avocats.  Le patron, heureux et fier d’avoir des français dans son petit resto sous une paillote au bord de la route, est au petit soin pour nous.  Il est vrai que c’était rare, pour ne pas dire jamais, que des touristes s’arrêtent dans ce genre de resto . Il nous servent la boisson,  nous préparent les avocats à chacun qui, entre parenthèse, n’ont rien à voir avec ceux que l’on trouve sur les étals de nos magasins.  Délicieux !  

Mexique touristique tissage

Plus loin, nous achetons un grand godet de fruits frais exotiques triés et coupés . Agréable de n’avoir qu’à déguster.  C’est une des choses que nous avons grandement apprécié pendant ce voyage .  Nous en trouvons partout.  Que c’est délicieux quand il fait chaud de s’arrêter et de se rafraîchir.  On peut dire que nous n’aurons pas manqué de vitamines pendant ce périple et jamais mangé autant de fruits!!  Et de même quand nous prenons notre petit déjeuner dans un petit comodor familial.  Nous avons le choix, soit une grande assiette de fruits triés et coupés, soit un verre géant de fruits frais mixés devant nous.  Le top !! 
Ensuite visite de la zone archéologique de MONTE ALBAN.  Située à une dizaine de Kms d’OAXACA, cette ancienne capitale zapotèque , dont le nom signifie « montagne blanche », se dresse sur une montagne dont les zapotèques avaient arasé le sommet pour en faire une plateforme où poser les pyramides. De nombreux édifices étaient recouverts d’enduits et peints en rouge. A proximité ont été mises à jour des tombes souterraines, en grande partie décorées de fresques.  
L’ensemble est constitué d’une place centrale de 300 mètres de long et de 200 mètres de large qui  est le centre de MONTE ALBAN,  également de deux grandes plateformes au nord et au sud,  et est entouré de nombreuses terrasses de jeu de balle. 
Encore une fois, grimpette sportive sur les plate formes pour profiter d’une vue superbe,  sous un soleil de plomb qui ne nous aide pas du tout. Les messieurs ont de la chance, ils ont leurs beaux chapeaux ! 

mexique mont alban

Site exceptionnel,  merveilleusement situé qui domine les environs à perte de vue.  Actuellement une abondante floraison magnifique d’arbres mauves (dont je ne me rappelle plus le nom) rend ce  paysage féerique. Nous ne pouvons nous détacher de ce lieu enchanteur. 
 
Mardi 19 mars 
Aujourd’hui nous partons pour la côte de l’Océan Pacifique.  Traversée de la montagne. Franchissons deux cols à 2800 m. d’altitude. Route très sinueuse et très mauvaise, mais vues splendides.  Aucun resto en vue de tout le jour.  Mais qu’à cela ne tienne,  nous pique niquons  en haut d’un col.  
Région très peu habitée, les voitures croisées sont très rares.  Nous traversons des villages indiens très pauvres. Nous mettons 7 h ½ pour faire 276 Kms.

Mexique touristique ww

Arrivés à PUERTO ANGEL au milieu de l’après midi, nous flânons sur la grande et magnifique plage de Zippolite avec cocotiers, cabanes de pêcheurs et huttes pour routards.

Mexique touristique puerto angel

Minuscule village de pêcheurs et joli petit port, peu touristique et agréable.  Cadre tropical. Le soir nous dînons sur la plage : langoustes et guacamole (purée froide d’oignons et d’avocats).  Faite devant nous et pour nous, elle est toute fraîche. Nous ne connaissions pas alors ce plat qui n’était pas encore arrivé sur les étals de nos magasins en France. (Inutile de dire que nous n’en n’avons jamais mangé d’aussi bon depuis). Et, ce qui ne gâte rien, c’est le prix pour lequel de tels repas nous sont servis ! (Cela faisait 80 F,  soit comparativement 13 euros  pour deux)  Entre le prix des hôtels et celui des repas, nous n’en revenons pas.  Nous pouvons nous offrir un luxe dont nous serions loin de pouvoir bénéficier en France ! 

Mexique touristique

Nous nous sommes installés en arrivant dans un  hôtel sur le port. Nous avons une immense terrasse pour nous quatre où donnent nos deux chambres.  Nous sommes gâtés : hamacs, fauteuils, vue plongeante sur la plage et la baie et sur les environs. C’est d’une beauté particulière le soir au soleil couchant.  Le paradis pour retraités ! 

  • Mexique touristique escondido
  • Mexique touristique

Mercredi 20 mars 
Pour compléter ce tableau idyllique, petit déjeuner servi à tous les quatre sur notre terrasse devant ce paysage de rêve.  Que demander de plus ! 
Ensuite départ pour PUERTO ESCONDIDO.  Très jolie route, végétation tropicale luxuriante (papayers, bananiers), paillotes fleuries, ancien petit port de pêche dans les cocotiers, au charme pittoresque.    Et à l’arrivée, baignade au milieu des pélicans sur une plage de rêve encore une fois.  
Aujourd’hui encore, nous déjeunons sur la plage.  Au menu poissons en abondance, cocktails de fruits  ….. Puis baignade à nouveau. 

  • Mexique touristique
  • bahia de santa cruz mexique

Continuons vers le petit port de BAHIA de SANTA CRUZ  .  Longeons le Pacifique, découvrons des paysages magnifiques, des scènes de la vie courante des autochtones, et emmagasinons tout un tas de souvenirs, d’images et de rencontres. 


SANTA CRUZ (Sainte Croix) est au bord d’une baie (bahia) splendide aux eaux claires et tièdes, bordée de magnifiques plages. Petit port de pêche sympa autour duquel s’est développée une  urbanisation accélérée.   
Nous dénichons un petite hôtel …. Une pure petite merveille !  Sitôt arrivés,  vite un plongeon  dans l’une des trois piscines. (c’est difficile de choisir dans ce cas là !!)   Eau chaude, délicieuse.  Un vrai régal ! 

Mexique touristique santa cruz

Demandons à l’hôtel de nous retenir quatre places pour aller dîner sur le joli port. Quel n’est pas notre étonnement : un employé vient à notre rencontre pour nous indiquer le chemin, appelé par l’hôtel. Nous sommes accueillis comme des pachas.  Délicieux repas, cuisine fine et pas chère (comme toujours). Aubade par trois violonistes mexicains qui jouent et chantent pour nous. Soirée idyllique 

Mexique touristique beauté locale

Jeudi 21mars 
Prenons le petit déjeuner en route dans un petit « comédor » local qui nous accueille les bras ouverts et nous mangeons pour quelques pesos. 
Très belle route qui traverse la Sierra Madré Del Sur.  Paysages magnifiques. Mais dure journée pour les chauffeurs : chaussée déplorable, vent impressionnant.  Il leur faut s’accrocher au volant.  C’est la route infernale.  Le soir nous arrivons à TUXTLA GUTTIEREZ.    
Dans cette région un vent très fort souffle presque toute l’année. Il y fait aussi très chaud, même en hiver. Nous sommes sur l’isthme de Tehuantepec. C’est ici que l’océan atlantique est au plus près de l’océan pacifique.  
TUXTLA GUTTIEREZ est la capitale du Chiapas, dans le sud mexicain.  Elle est située à 1000 Kms de MEXICO.

Pour le soir nous dénichons un vrai palace pour la nuit : le must.  Et le resto : une merveille ! (et toujours pour « 4 F  et 5 sous). Nous nous prenons pour des émirs : le garçon pousse même la complaisance jusqu’à déplier nos serviettes et les poser sur nos genoux.  Fous rires (en douce !)  Repas gastronomique servi royalement.  Au milieu de la salle de restaurant kiosque à musique où se produisent deux musiciens (un violoniste et un pianiste) et dans le bar orchestre de quatre musiciens.  Vraiment la classe! 
 
Vendredi 22 mars 
Dans les environs nous allons aujourd’hui au canyon de Sumidero, un des plus impressionnants du MEXIQUE.   Parcourons d’abord la route panoramique où se trouve plusieurs belvédères avec des points de vue impressionnants. 

canyon de Sumidero,

Puis, en passant par CHIAPAS DE CROZO nous prenons une barque à moteur pour faire une balade sur le fleuve Grijalva qui serpente entre les parois de cet impressionnant défilé au fond d’une faille profonde de 1000 mètres qui a été creusée par un tremblement de terre.  Les parois sont coupées au couteau, vertigineuses et à la verticale.  Au cours de la balade on peut admirer, outre la végétation, des crocodiles, vautours,  hérons, cormorans ….. 
Nous déjeunons ensuite sur l’embarcadère où se trouve plusieurs petits comodors familiaux. 

mexique touristique

Le soir nous arrivons à SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS.  Avec Nicole nous faisons la course à travers la ville à la recherche d’un hôtel et trouvons enfin, après avoir essuyé des tas de refus, une chambre pour quatre. A la guerre, comme à la guerre, il vaut mieux ça que rien !  
Nous ne resterons pas dans cette ville cette fois car nous ne trouvons pas d’hôtel.  Mais, comme nous devons y revenir pour la suite de notre circuit, nous la visiterons à ce moment là. 

 
Samedi 23 mars 
Partons pour PALENQUE.  Superbe route de montagne.  Belle végétation tropicale.  Traversons des villages d’indiens tzotziles. Les étals de fruits très colorés ne nous laissent pas indifférents et sont l’occasion de faire de belles provisions de fruits délicieux

mexique touristique

Dans chaque village les populations ont des vêtements différents.  Nous profitons de l’animation qui règne dans un village où le jour de marché voit arriver tous les indiens des alentours  venus vendre leurs produits, souvent de très loin, à pied, et parfois pour une poule seulement. Ils se reconnaissent à leurs costumes,  correspondant à leur ethnie, leur village.  Quelle palette multicolore.  Un vrai régal pour les yeux .  Une immersion totale dans la vie locale.  
Nous assistons  dans un autre village à la sortie des enfants d’une église.  C’est le jour de leur communion.  C’est grande fête pour eux, très catholiques.  Toute la population, petits et grands, a sorti ses plus beaux habits, brodés à la main., pour accompagner les enfants rois de la fête.  Que c’est beau .  Ils se prêtent gentiment à la photographie.  Des tables installées sur la place du village attendent les familles  qui se préparent à fêter cet heureux évènement. 

mexique touristique habits locaux

Vers 11 h  nous nous arrêtons à la cascade Agua azul . Une merveille de la nature. En fait, c’est une suite de cascades qui se déversent dans des vasques naturelles successives.  C’est extraordinaire, ces eaux claires  d’un bleu turquoise lumineux forment un décor  inoubliable, nous n’avons jamais rien vu de semblable.     
Beaucoup de monde, dans l’eau et hors de l’eau.  En plus c’est le week-end, les familles se retrouvent nombreuses.  Tout autour des étals de poterie, d’objets artisanaux.  

mexique touristique Agua azu

Nous pique niquons  sous les arbres, à l’ombre, car il fait très chaud.  Des gamins arrivent portant de grands paniers pleins de beignets géants faits par leurs mères.  Ils assaillent les minibus qui arrivent avec des touristes, des autochtones venus passer la journée dans ce lieu féerique et rafraîchissant. . Ils sont tellement appétissants que nous ne résistons pas au plaisir de leur en acheter pour notre dessert.  Ils sont succulents ! 
Nous repartons ensuite et allons coucher à PALENQUE

mexique touristique

Dimanche 24 mars 
PALENQUE, l’âme du Chiapas,  se trouve au sud du Mexique, au milieu de la forêt tropicale et s’étend sur 20 Km2. , mais seulement 10%  de la cité est découverte.  PALENQUE a été l’un des centres cérémoniels les plus importants du premier empire maya. Cette cité  préhispanique se trouve dans une zone de climat chaud et humide.  Ce qui explique l’exubérance de la forêt qui environne le site.  
C’est une des plus grandes, des plus belles et des mieux conservées des cités maya du Mexique.  
PALENQUE offre de nombreux édifices, mais les plus impressionnants sont le Temple des inscriptions et le palais. Le site a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. 

mexique touristique palenque


Le Temple doit son nom aux trois grands panneaux avec hiéroglyphes adossés au mur du Temple. Il a une base pyramidale de neuf étages sur laquelle se dresse un temple de 25 mètres de haut.  
Le Palais, édifié sur une plateforme, se compose d’une douzaine d’édifices répartis autour de quatre cours intérieures.   

mexique touristique Palenque ruines

Cette cité maya justifie à elle seule le déplacement.  Son cadre lui donne une ambiance particulière.  Elle est plongée dans un écrin de végétation tropicale où abondent les singes, les toucans, les aras multicolores.   Nous visitons le site très tôt le matin à l’ouverture pour profiter du lever du jour sur la jungle et bénéficier d’une température supportable. 

  • mexique touristique ruines
  • mexique touristique

Nous faisons une promenade alentour dans la jungle attenante.  C’est sensationnel cette profusion de végétation, on se sent tout petit au milieu de ces édifices gigantesques et encore plus au milieu de ce magnifique environnement tropical. C’est encore plus beau que tout ce que l’on a vu jusqu’à présent.  La visite dure cinq heures car c’est immense. A la sortie se trouvent des indiens lacandons qui vendent de superbes arcs et flèches de leur fabrication.  C’est magnifique  et les indiens aussi sont beaux dans leurs  vêtements traditionnels. (Plus tard, à SAN CRISTOBAL, nous aurons l’explications de ce que sont les Lacandons).   

mexique touristique

Il nous faut  maintenant aller déjeuner.  Sur le chemin du retour c’est un buffet très varié et succulent qui nous attend dans un resto sur la route, au milieu d’un jardin paradisiaque qu’un garçon très attentionné nous fait visiter (nous avons mangé, entre autres choses délicieuses, un flan de yucca (racine de l’arbre de ce nom).  Miam…. miam ! 

mexique touristique hotel typique

Petite sieste dans la chambre bien fraîche de notre hôtel pour ce soir, après une journée bien remplie. 
 
Lundi 25 mars  
Arrêt à la chute de Motiepa. Très belle cascade, dans un décor superbe de forêt tropicale. 
Après une belle route de montagne, nous retournons à SAN CRISTOBAL DE LAS CAZAL dans le Chiapas vers 13h. Agréable cité coloniale, fascinante.  
Nous déjeunons dans un petit « comédor » mexicain où, comme toujours, nous recevons un accueil incroyable.  
Puis, installation en début d’après midi dans un joli hôtel ancienne résidence coloniale très confortable. Chambres très fraîches autour d’un patio très accueillant.  Nous avons plus de chance que lors de notre précédent passage ici.  De plus, ce qui est très pratique, nous sommes en plein centre ville. 

mexique touristique

Aussi le soir, après le repas, nous faisons un tour en ville.  Rencontrons un groupe de touristes avec qui nous discutons. Ils sont étonnés et effrayés quand nous leur disons que nous voyageons seuls tous les quatre et pas en voyage organisé.  Il n’en reviennent pas et nous posent des tas de questions se demandant comment nous faisons quand nous allons dans les petits villages d’indiens ? (villages dans lesquels ne s’aventurent pas les bus des voyages organisés).

 
Mardi 26 mars 
Il fait un peu plus frais aujourd’hui quand nous partons visiter le village de ZINACANTAN dans le Chiapas. Petit village indien qui semble n’avoir pas bougé depuis des siècles, village oublié, sans un seul touriste – ce qui est bien agréable.  Nous visitons l’Eglise. C’est un village d’indiens Tzotziles  ((tuniques rose foncé, bordées de rouge). 

mexique touristique

Ensuite reprenons la route pour visiter le village de SAN JUAN CHAMULA. . Sur la route nous voyons une très jolie église,   joliment décorée en bleu.  Tableau très poétique. 
Ce village est plus touristique, mais peu de monde quand même en ce moment. Nous entrons dans l’église mi-catholique/mi-païenne, dont la visite est payante.   Il n’y a pas de bancs, le sol est jonché d’aiguilles de pin pour absorber l’odeur de centaines de bougies qui brûlent partout.  Les habitants ont expulsé le prêtre et sont les seuls maîtres des lieux.  Ils vénèrent leurs propres saints sous les traits de saints espagnols, mélange de croyances chrétienne et animiste.   C’est surprenant ! C’est également un village d’indiens tzotziles,  mais leurs tuniques sont crèmes.   

mexique touristique tzotziles

Nous retournons ensuite à SAN CRISTOBAL où nous déjeunons sur le « zocalo » avant d’aller retenir nos places pour le car qui nous amènera au GUATEMALA le vendredi 30 mars. 
Nous grimpons à l’église  qui se trouve sur les hauteurs de la ville, cela n’a rien à voir avec les pyramides, mais ça monte quand même beaucoup ! Allons un peu de sport nous fait du bien.  Nous nous  baladons aussi en ville.   C’est un vrai régal de nous plonger dans le bain de cette foule,  Vraiment très couleur locale. 
Logeons toujours au même hôtel. 

mexique touristique un marché

Mercredi 27 mars 
Nous allons ce matin à SAN ANDRES.  Pour la première fois nous sentons la misère dans un village.    
Au sortir de la ville, se trouve un joli cimetière.  Là encore nous nous trouvons devant un spectacle complètement différent de nos cimetières  tout gris.  Tombes colorées, pittoresques,  aux formes et styles variés.  C’est beaucoup moins triste que les nôtres, ce doit être agréable de penser que dans ces lieux se trouve votre dernière demeure ! 
Au passage de SAN JUAN CHAMULA nous avons la chance de tomber sur une cérémonie  de tzotriles et nous arrêtons pour profiter du spectacle.  Drapeaux et musique en tête , déploiement de costumes locaux, grands chapeaux enrubannés, les participants traversent le village en faisant une aubade à chaque croix puis devant l’église.   Ils sortent tout droit des temps anciens.  C’est stupéfiant !  

mexique touristique

L’après midi restons à SAN CRISTOBAL et allons au marché, l’un des plus beaux du Mexique parait-il.  Epoustouflant de couleurs.  (Je ne peux que me répéter, c’est tellement agréable de voir ces étals de fruits tropicaux,  de légumes, de condiments dont certains nous sont inconnus,  d’étalage de tissus).  Et autour tous les indiens sont en tenue, viennent des villages voisins vendre leurs produits, et comme d’habitude bien souvent à pied.   Une débauche de couleurs, grouillant de vie. 
Coucher au même hôtel.

mexique touristique marché

Jeudi 28 mars 
Le matin  nous partons pour le village de AMANTNANGO.  Nous y arrivons après une route de montagne magnifique.  Sur la place un petit marché, assez sombre et pauvre.  Les étals ne sont pas autant garnis que ceux que nous avons l’habitude de voir. Nous ne nous attardons pas car les gens ont l’air de se demander d’où nous venons.  Un peu plus loin un grand rassemblement.  Beaucoup d’indiens toutes ethnies confondues, en costumes différents et très colorés.    Nous constatons alors que les gens sont devant une école dont les enfants sont en train de donner un petit spectacle de danse.   Nous applaudissons nous aussi naturellement, mais nous nous gardons bien de prendre des photos car tout le monde nous regarde avec curiosité. Aucun touriste, aucun tour organisé ne s’aventure jamais jusqu’ici (sauf nous ! très candidement….. personne ne nous avait prévenu). On est plongé en pleine région  du peuple indien.  
Sur le chemin du retour, nous sommes arrêtés par un barrage de quelques indiens.  Ils rançonnent tout ceux qui passent pour pouvoir organiser leur révolte contre le gouvernement qui opprime cette région et ses habitants. Nous nous apprêtons à leur donner quelques pièces.  Ils sont très pacifiques.  Quand ils s’aperçoivent que nous sommes des touristes, ils s’excusent et ne veulent rien.  Mais nous insistons quand même pour leur donner quelque chose et les aider dans leurs revendications.  Ils sont heureux et se confondent en remerciements.  C’est à peine croyable !!  

L’après midi nous changeons d’hôtel car nous n’avons pas eu de place dans le précédent pour toute la durée de notre séjour. C’est pendant que nous chargeons la voiture que se produit la catastrophe : Jean était en train d’ouvrir la portière avant quand une voiture lancée à vive allure dans cette petite rue étroite a arraché la portière, lui laissant juste le temps de se mettre à l’abri. Dégâts matériels importants mais pas de dégâts corporels, c’est le principal   Mais nous avons eu très peur ! 
Nous allons à notre loueur.  Constat, police (malheureusement le conducteur de la voiture ne s’est pas arrêté.  D’après la description de la voiture que nous avons donnée, l’on nous a dit qu’il était très connu dans la ville pour ce genre de méfait et la vitesse dont il conduisait.  Malheureusement il était le fils de ….. et il se savait intouchable !)).  Par contre heureusement que le gars du tourisme parlait français, cela nous a bien aidés.  
 
Jeudi 29 mars 
Le matin nous liquidons le problème de l’accident.  Finalement cela nous coûte beaucoup moins cher que ce que nous avions craint, le coût de la vie étant tellement inférieur au nôtre. 
Nous allons rendre notre voiture à l’agence dans la journée et le soir, après le repas, nous sortons en ville et allons à Na Bolom , fondation accueillant des étudiants.  Visite intéressante sur le Chiapas en général et les Lacandons en particulier, dernière tribu maya authentique du Mexique. 
Les Lacandons, ethnie amérindienne de la forêt, vit au cœur du Chiapas, près de la frontière du GUATEMALA. Leur zone d’habitat coïncide en partie avec celle où, à l’époque précolombienne, les Mayas ont construit les plus remarquables de leurs cités.   C’est le groupe le plus isolé des ethnies indigènes du Mexique. Leur population ne compte guère plus de 500 personnes au moment de notre voyage.  Ils parlent un dialecte maya.   
Ils ont échappé au contrôle espagnol pendant la période coloniale car ils vivaient au cœur de la jungle du Chiapas où la circulation est difficile, sur un territoire d’environ 9000 Km2.  Leur culture est donc restée proche de celle de leurs ancêtres.  Il n’y a pas très longtemps ils continuaient à fabriquer des pointes de flèches pour chasser. Aujourd’hui leurs flèches sont vendues aux touristes. (ce sont celles que nous avons achetées à PALENQUE). 
Nous rencontrons après Sergio CASTRO, agronome/vétérinaire qui possède un musée très intéressant sur les costumes, les coutumes, le folklore  des indiens.  Il est très connu à SAN CRISTOBAL pour son action en faveur des indiens (il récolte médicaments et graines).  
Il est très tard quand nous rentrons à l’hôtel après une soirée très enrichissante et très agréable. C’est l’avantage de ces voyages indépendants où  l’on peut faire des rencontres, aller à l’authentique, voir les gens dans leur vie quotidienne.  

C’est notre dernière nuit au Mexique et la fin de notre premier périple. Mais nous y reviendrons pour visiter la capitale, MEXICO. Nous avons vu des choses extraordinaires, avons vécu une expérience formidable en partant à l’aventure, au jour le jour, à travers tout le pays, que nous quittons avec beaucoup de regret. 
Pourtant nous ne sommes pas tristes.  Plutôt très excités car nous savons que, dès demain, d’autres aventures nous attendent... Le guatemala. A suivre.
.

notre voyage au mexique