Open Road Fest en Hongrie

Entrée de l'open road fest de Budapest

Après Zagreb c'est toujours sous la pluie qu'on émerge au bord du lac Balaton très exactement à Alsoors en Hongrie environ à 80 km de Budapest où l'Open Road Fest fête ses 20 ans d'existence par Dobai Attila le père fondateur. Nous y étions en 2008 et déjà ce rassemblement nous avait surpris par sa qualité exceptionnelle et bien, rien n'a changé c'est toujours remarquable. Le seul défaut que l'on a trouvé est le prix qui pour nous est prohibitif 35 à 40 euros par jour et par personne. Comme on parle argent en Hongrie l'euro n'existe pas encore c'est le Forint (HUF), il faut 360 forints pour faire un euro, malgré cela on a presque toujours réussi a payer en euros que ce soit pour l'essence, le restaurant ou l'hôtel. À noter aucun Français rencontré sur place? C'est parti pour un résumé et un film de la kermesse hongroise en conclusion.

Le camping

Le camping situé a Alsoors

On démarre par l'installation initiale du biker lambda un gigantesque camping aussi grand que le stade de France protégé et intégré au rassemblement avec tentes et bungalows.Il borde le lac Balaton avec même une plage.L'installation ressemble un peu à l'Euro festival de Grimaud chez nous avec les prairies de la mer. Mais sans les moustiques et avec un océan de couleurs du au coucher de soleil sur le lac (voir photo en diaporama). L'engouement pour le camping est énorme et dû certainement au fait qu'ici l'alcool coule à flots et "hélas" le taux d'alcoolémie autorisé est de zéro. Une goutte d'alcool dans le sang et tu repars à pied avec une sérieuse prune.

Les jeux bikers

Jeux bikers avec des transpalettes

Pour notre part on ne connaît aucun rassemblement de bikers qui met sur pied autant de jeux et d'activités on l'avait déjà constaté il y a 10 ans. En une petite journée on a eu droit aux acrobaties à vélos, à motos, concours de sculptures, concours de bûcherons, lavage motos sexy, pool dance, Caterpillar, poker run, élévateur à bière, slingshot, concours Stihl, slow gin, musée Harley, expos 1903, stunt, tour d'hélico et tour guidé du lac Balaton (le plus grand lac d'Europe) et je vous fais grâce des nombreux groupes qui jouaient non stop comme l'éternel suédois Europe. C'est ici qu'on avait vu le premier "eat in the sky" ou des acrobaties aériennes hallucinantes.

La musique

Groupe de musique sous chapiteau

Comme tous les rassemblements bikers les groupes de musique sont présents partout et associés aux bruits de Vtwin ça donne une cacophonie du plus bel effet sauf pour les tympans, tu risques l'épilepsie instantanément. La plupart sont branchés Métal ou Hard, exit le style Marcel Amont, avec toujours des guitaristes fabuleux. Pour nous le plus difficile est de comprendre les paroles car la langue hongroise ressemble à un châtiment biblique. La scène principale était tellement grande qu'on aurait pu y exposer le porte-avions Charles de Gaulle. Quant à la méga sonorité les ingénieurs du son avaient un pupitre cosmique de centrale nucléaire c'est dire.

Les motos

Une moto époustouflante de beauté

Du coté des bécanes carton plein, un must, plus besoin d'aller au musée de Milwaukee tu as tout sous la main et les yeux. D'abord la fameuse cabane des débuts du mythe en 1903 transformée pour l'occasion en musée avec même les instruments d'époque y compris un établi. Dans le prolongement une véranda géante où trône des engins d'un autre siècle certainement sponsorisés par Léonard de Vinci. Trois expositions réparties dans le parc, une bécane d'époque, une autre les plus beaux bike show et enfin les nouveautés Harley Davidson 2020. De quoi passer un bon moment avec sa caméra.

Le show bike

Moto gagnante du show bike

Ci-dessus la bécane gagnante du show bike (Motor show Budapest) un freestyle de toute beauté. Les candidats n'étaient pas nombreux mais il faut reconnaître que la qualité était bien la. Chapeau bas a tous les lauréats.

Les boutiques

Les boutiques installées

Fans des chemises à carreaux santiags et Stetsons vous êtes le bienvenu mais pas avant l'après-midi car ici le matin tout le monde roupille. Les boutiques pas en nombre comme à Faak sont en travées avec une majorité pour la bouche.On y vend des fringues comme jamais personne ne portera mais c'est un jeu d'ailleurs ma moitié s'y est laissé prendre. Question bouffe et boisson c'est partout. On passe en mode tournage de pouces, de nos jours on dit en mode avion et on se commande un sandwich de la taille d'une planche de surf... pour deux on est raisonnable! On arrête la, car il est midi pour nous l'heure sacrée du "pastaga" qui fera passer la planche dans l'estomac.

Tous les +

Plage du lac Balaton

Dans les plus, la qualité des bécanes exposées de toutes les époques. Le petit musée avec une mini-exposition du plus bel effet (et on a déjà écumé le musée de Milwaukee) l'hôtellerie du lieu très diversifiée. Nous avions choisi l'hôtel Marina au bord du lac à Balatonfured "all inclusive" ce qui veut tout dire. La possibilité d'être guidé en ballade par le chapter de Budapest autour du splendide lac Balaton, des photos sublimes surtout à la tombée de la nuit.

Tous les -

Prix de l'entrée open road fest

Dans les moins: indiscutablement c'est trop cher! Nombre de rassemblements offrent des prestations identiques pour une gratuité totale (Faaker see, Cascais, Sturgis etc) ou de l'ordre de 35 € 3 jours avec Tee shirt inclus (Montalivet, european bike etc). A nous deux Alain pour vidéo et Mimi pour photos nous sommes resté le week-end soit 70 euros X2, dément. Mais malgré cela les prestations offertes méritent quand même le voyage bien que nous ayons préféré notre première visite il y a quelques années en arrière.

__________________

Diaporama automatique

__________________

Notre vidéo tournée sur place


Espérant vous avoir aidé dans vos visites des concentrations bikers. Bon voyage et prenez soin de vous.

Mireille et Alain Klein pour tripriders.org

_________________