Peur de l'avion

 Comment j'ai vaincu la peur de l'avion.

Nokair Bangkok

Si vous pensez être le seul a avoir cette phobie vous vous trompez lourdement. D'aprés une étude du Figaro 10 millions de voyages professionnels sont annulés chaque année pour cause de phobie de l'avion. Certaines compagnies ont même ouvert des centres antistress comme celui d'AF---> ICI.
Le problème est que pour voyager loin l'avion est incontournable, je vous vois mal partir au Laos en voiture!
Il y a 15 ans quand j'intégrais un avion j'avais des sueurs froides, l'esprit obnubilé par des images de catastrophes, j'affichais un profil normal mais à l'interieur c'était pire que la techno parade. Ma femme s'en rendait compte mais je prenais sur moi et je partais quand même. A l'arrivée il me fallait 48 h pour me remettre de mes émotions. Et je ne vous parlerais pas des cachetons pris en douce...
Explications des amis, lecture des avis de psychologues, forcing rassurant, rien n'y fit.
Un jour je me suis organisé une reunion personnelle pour comprendre, moi tout seul contre mes frayeurs. Pourquoi cette peur chez moi et pas chez d'autres.J'ai compris la similitude avec le film les dents de la mer depuis sa vision et bon nageur je ne m'éloignais plus en mer à plus d'un métre de fond, comme les enfants. Tout simplement on m'avait refilé une appréhension insurmontable (les medias se régalent des crashs d'avions) et pourtant j'avais un ami surfeur qui continuait a nager au milieu de zones trés hostiles. Il me disait je ne risque rien je les connais trop ces bestiaux (requins). En fait j'ai fait le paralléle, je n'avais confiance en personne et encore moins dans l'appareil volant car je ne comprenais rien de rien de son fonctionnement. De plus je sentais que je ne pouvais rien maitriser quand j'étais dans un avion et que je me plaçais entiérement dans les mains d'inconnus dans un bidule en tôle tellement gros que je me demandais comment ça pouvait voler.J'ai donc étudié ces phénomènes, je suis allé jusqu'a acheter le logiciel simulateur de vol "Flight simulator" pour être moi même virtuellement le commandant d'un jet et connaître son fonctionnement. J'ai appris comment on fabriquait ces engins volants, comment on les pilotait, comment le personnel fonctionnait, comment il était formé. Internet m'avait beaucoup aidé. J'en ai tiré des conclusions personnelles étonnantes.

 Loisirs de bord

loisirs a bord d'un avion
J'ai appris a faire confiance à du personnel nettement plus pointu que je me l'imaginais. Vous faites bien confiance a vos proches, pourquoi pas à des gens pros jusqu'au bout des doigts. Des gens avec  de  gros bagages intellectuels, des gens qui aiment leur métier et qui passent des milliers d'heures en vol, des gens capables de prouesses insoupçonnées. Savez vous par exemple que pour éviter de tomber malade en même temps en vol le pilote et son second ne mangent pas le même repas. J'ai compris leur maniere de travailler dans le detail y compris des hôtesses, semblent elles capables uniquement de porter un café au siege 52, alors qu'en realité elles ont appris a vous sauver la vie contre n'importe quel incident susceptible d'arriver.
J'ai appris a faire confiance à un avion tellement sophistiqué qu'il est capable une fois programmé de voler seul, de choisir son cap seul et dans certains cas de se poser même presque tout seul. Fini les Dakotas et autres Caravelles d'antan. Savez vous par exemple que les avions modernes en pleine altitude peuvent voler sans moteur pendant une demi heure sans problême le temps de rallier un autre aéroport.
Il ne faut quand même pas se fermer les yeux l'electronique peu tomber en panne et c'est pour cela qu'existe un equipage formé à tous les incidents possibles et imaginables.
Savez vous que lors d' un vol aussi long soit il le seul moment ou l'équipage est trés attentif c'est les 5 mn ou les roues vont toucher l'asphalte à l'arrivée. Et les fameux trous d'air ou turbulences qui vous hérissent le poil? Un avion en avançant, se heurte à des changements importants du mouvement de l’air autour de lui, qui donne lieu à des secousses flippantes et quelquefois à des chutes inquiétantes à des degrés différents selon l'amplitude. Il faut savoir que les trous d'air n'existent pa,s ce que l’on ressent  sont des vents qui montent ou qui descendent, secouant l’avion. Rien de dangereux pour les appareils modernes, mais l'inconfort pour les passagers et palpable quelquefois cela se manifeste par des cris pour  ceux qui ont peur en avion. Tellement d'ailleurs qu'est à l'étude un laser qui détournerait l'avion de ces méchantes zones. Le conseil judicieux des hôtesses gardez votre ceinture tout le long du vol car un avion qui plonge de plusieurs métres dans une turbulence ne vous posera aucun problême sauf si vous n'êtes pas attaché et en train de dormir ou au pire la chute de votre bagage cabine si l'abattant est resté ouvert..

 Nos conseils

  • plats en avion
  • cabine A380

Revenons au accidents mortels en avions extrêmements rares au vu du nombre d'appareils volants dans le monde (30 millions par an). Les statistiques montrent qu’un passager devrait prendre l’avion quotidiennement pendant 15 000 ans avant d’avoir un accident, note ainsi le journal Libération. Mais voila si un crash survient immédiatement tous les médias se précipitent pour en faire leur une et pour votre subconscient une marque à vie....comme les dents de la mer...
Derniers conseils forcez vous a partir car l'habitude soigne la frayeur le mal par le mal why not! Evitez les compagnies fantoches privilégiez des avions récents sécurisants silencieux et d'une masse tellement imposante que la turbulence y a peu d'impact (vécu avec Emirates traversant une tempête).
Enfin au début de votre mal être pensez a autre chose écoutez votre musique préferée, lisez la fin intrigante de votre polar , apprenez l'anglais, écrivez pleins de sms, dites a tout le monde que vous avez peur ( un quart de l'appareil sera dans le même cas que vous). Bouchez vous les oreilles surtout au decollage ou passez vous une musique douce. Vous verrez quelquefois des passagers applaudir les pilotes, c'est en fait une bonne thérapie pour décompresser à l'arrivée, ce qui fait beaucoup rire le personnel naviguant. Et si rien n'y fait en dernier recours faites un test de kinesiologie avec une kinésiologue compétente genre celle ci. ( pub gratuite). Cela a fonctionné sur un de mes amis. Et le jour où vous vous rendrez compte que le canon d'hôtesse (ou stewart) en face de vous vous fait plus tourner la tête que votre peur, vous aurez gagné sur votre frayeur.


Bonne thérapie et bon voyage
Alain Klein pour tripriders.org